Remplacement de Tshisekedi au Cnsa : La MP recommande le consensus

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une nouvelle question s’ invite aux discussions sur l’ arrangement particulier pour la mise en application de l’ accord du 31 décembre. Il s’ agit du remplacement d’ Etienne Tshisekedi au conseil national de suivi de l’ accord. « Le rassemblement a obtenu cette concession majeure de la part de la majorité qui a accepté d’ attribuer le poste de président du Cnsa à monsieur Etienne Tshisekedi à titre personnel au vu de sa carrure politique personnelle  qui a fait l’ unanimité », a déclaré vendredi, le prof Lumunu, membre du bureau politique de la MP.

Pour ce négociateur de la famille politique présidentielle aux discussions de la Cenco, c’est pour des raisons d’ éthique politique que son nom (Etienne Tshisekedi, Ndlr), bien que cité et agrée par toutes les composantes. n’ a pas été repris dans l’ accord.

La majorité martèle sur le fait que ce poste avait été accordé au leader de l’ udps à titre personnel et non pas au rassemblement qui devrait, seul et à l’ exclusion de toutes les parties prenantes, se donner le devoir de choisir unilatéralement un autre candidat pour pourvoir à son remplacement.

Alors que les discussions sont en cours au rassemblement pour trouver son nouveau chef de fil, lequel devra également succéder à Étienne Tshisekedi au Cnsa, la MP estime que  s’ il faut se limiter à la lettre de l’ accord, un compromis devra être trouvé sur le candidat à proposer pour remplacer le sphinx de limeté. « Procéder autrement serait violer le principe de la gestion consensuelle des institutions », insiste le prof Lumanu Bulenda.

Bref, la MP confirme que la balle est désormais dans le camp du rassemblement qui doit présenter la liste des candidats premier ministre et un candidat président du Cnsa à accepter consensuelle ment.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse