Remaniement gouvernemental: Bientôt, Tshibala II

par -
0 403
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il se murmure dans les salons politiques de la capitale qu’un nouveau gouvernement ou mieux un gouvernement remanié est en chantier auprès du Premier ministre sur ordre du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. Voilà pourquoi ces derniers temps, les Congolais ont les yeux rivés sur le journal télévisé de la RTNC, ne sachant ni le jour ni l’heure où cette information sera rendue publique. Tout porte à croire que le Premier ministre Bruno Tshibala, issu des Accords de la Saint-Sylvestre gardera sa place pour conduire le pays aux prochaines échéances électorales, prévues le 23 décembre 2018. Mais par contre au sein de la Majorité et l’Opposition qui composent ce gouvernement, des tractations discrètes sont en cours pour des changements possibles, en fonction des stratégies électorales des uns et des autres.

L’obsession d’être ministre

Tous les opérateurs politiques  sérieux et soucieux de leur avenir sont déjà entrain de planifier leurs stratégies électorales sachant que le temps court vite et que bientôt la course de tous les enjeux va commencer. Cependant, il y en a beaucoup qui rêvent toujours d’être au gouvernement même pour une seule journée. Ce genre de politiques de la Majorité ou de l’Opposition ne vise que l’enrichissement illicite, et non l’intérêt général. Ils pensent que le fait d’être ministre va leur donner certains privilèges aux élections. Mieux, cela va leur permettre de mieux préparer les élections. Même la Société civile qui était autrefois animée du souci d’arbitrer les différends entre politiques, s’est dangereusement mêlée à la lutte pour le pouvoir. Otes-toi de là que je m’y mette. C’est le temps de coups-bas et trahisons dans les partis politiques. Même ceux qui sont conscients qu’ils ne peuvent rien apporter au bien-être de la population s’empressent d’entrer au gouvernement par opportunisme et cupidité.

Encore des opposants ? 

Certaines sources estiment qu’une certaine Opposition jusqu’ici réfractaire à la participation au sein de ce gouvernement pourrait voir certains de ses membres faire partie de Tshibala II. De même  que certains membres de la Majorité présidentielle ayant trempé dans certains dossiers pourraient être remerciés. Udps/Limeté pourrait voir certains de ses fils se rapprocher de Tshibala. Même scenario pour certains membres de l’Udps/Mubake qui pourraient saisir le bateau de la dernière heure.  La plupart de ceux qui désirent entrer au gouvernement nourrissent le vœu secret de voir les élections être reportées sine die pour qu’ils continuent à se remplir les poches.

Tshibala I ou II, ce qui importe pour cette population confrontée à divers maux est d’aller aux urnes pour se choisir ses dirigeants et fixer des nouveaux objectifs surtout en ce qui concerne le social. Si ailleurs, devenir ministre signifie travail et responsabilité vis-à-vis de la population, en RDC, cela est considéré par le commun de mortels comme une opportunité pour acheter des maisons, envoyer ses enfants en Europe et s’enrichir. Certains de ministres de 2011 ont été sanctionnés par le peuple lors des élections pour avoir souvent confondu poches privées et Trésor public. A bon entendeur…

(Muntu Bualu)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse