Religion et politique en Rd Congo

par -
0 381
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour nombre des congolais, la religion devrait s’impliquer dans la politique. Ils pensent que la religion peut jouer un rôle clé pour résoudre les problèmes sociaux de la République Démocratique du Congo. Par contre, d’autres estiment que religion et politique doivent rester totalement séparées. Il y a ceux qui disent même que les deux devraient marcher main dans la main. En RDC, la religion devrait-elle se mêler de la politique?

En nous référant à quelques figures Bibliques, les paroles et les actions de Jésus répondent à cette question. Dans son sermon sur la montagne, Jésus a donné les directives qui aident ses disciples (Pape, Nonce apostolique, Archibishop, Prophète, Apôtre, Pasteur, Evêque, Cardinaux, Abbé, Diacre, Chrétien et Evangéliste, croyant sincère … ) à discerner le rôle qu’ils doivent jouer dans la société. Il leur dit « vous êtes le sel de la terre» « vous êtes la lumière du monde », que votre lumière brille devant les hommes pour qu’ils voient vos belles œuvres et rendent gloire à votre PERE qui est dans les Cieux. Comme le sel, Non pas juste pour quelques personnes, mais pour toute l’humanité. La lumière, pas pour un petit groupe d’hommes, mais pour tous ceux qui souhaitent voir clairement.

Par cette illustration, Jésus ne veut pas que ses disciples se tiennent à l’écart de la société. Il ne demande jamais à ses disciples de s’isoler de la terre. Le sel doit toucher les aliments et la lumière éclairer la pièce. Ceci devait être le rôle des hommes de Dieu congolais. Les autorités du Congo Kinshasa que la religion accuse d’être médiocres, presque toutes ont été formées et éduquées dans les écoles religieuses. Cette médiocrité est alors le fruit de cette formation. Ainsi, les médiocres ont formés les médiocres. C’est par la prière seule que les chrétiens peuvent évoluer au milieu de leurs semblables pour avoir une influence sur leur vie. Les médiocres ne peuvent être changés que par la prière. Si celui qui prie pour eux est médiocre, Dieu n’écoutera pas sa prière car il prie mal. Jésus a soulagé beaucoup d’humains, mais sa priorité était de prêcher et d’enseigner la parole de Dieu surtout aux médiocres. Il demande à ses disciples à veiller à accomplir cette mission en se calquant sur son exemple. Dieu est capable de transformer le mal en bien. C’est ne pas par les marches, les critiques et les injures que les cœurs des autorités peuvent changer en bien.

Peu avant sa mort, Jésus a prié Dieu au sujet de ses disciples. «Je te demande PERE, Non pas de les retirer du Monde, mais de veiller sur eux à cause du méchant, car ils ne font pas partie de ce monde, comme moi- même. Les vrais croyants congolais ne peuvent pas se dire être de ce monde. Jésus est leur exemple. Plusieurs événements survenus à Jésus l’ont amené à se positionner par rapport à la politique. Le diable lui a proposé d’être chef du monde. Plus tard, une foule a voulu l’inciter à entrer en politique. De par ses capacités, nombreux rêvaient le voir être leur dirigeant qui puisse résoudre leurs problèmes financiers, économiques et politiques. La proposition aurait été alléchante, mais Jésus l’a refusée.

L’évangéliste Jean déclare : «Jésus sachant qu’ils allaient venir s’emparer de lui pour le faire roi, il se retira dans la montagne tout seul (Jean 6: 10-15). A l’évidence, Jésus a refusé de participer à la politique. Ce qui devait être de modèle aux hommes de Dieu congolais. Quelque part, ils lui ont demandé si les juifs devaient payer l’impôt à Rome. Alors il dit: « rendez les choses de César à César » « Mais les choses de Dieu à Dieu». Il n’avait pas incité ses disciples à marcher contre César. Il a refusé de se comporter en Messie politique. Jésus s’est efforcé plutôt, de reformer les cœurs des hommes et non les institutions politiques. Sa compassion le poussait à soulager la misère des humains. Il n’envisageait pas éradiquer la souffrance. Il a guéri les maladies, mais la maladie continue à servir. Il a consolé les opprimés, mais l’injustice continue à inquiéter les humains. Il a nourri les affamés, mais les famines n’ont pas disparu. Il savait bien que seul Dieu son Père est capable de supprimer les causes de toutes ces souffrances. Il n’appartient pas à un homme congolais, quelques soit sa foi ou ses fonctions ecclésiastiques de promettre mettre un terme à ces souffrances.

Les problèmes comme la pauvreté, la corruption, l’injustice ne laissent pas Christ insensible. Il était d’ailleurs profondément touché par l’état pitoyable des gens autour de lui (Marc 6 :33-34). Jésus demande â ses disciples d’être de caractère doux et pur. Leurs pensées et leurs sentiments doivent être conformes aux normes divines. C’est par la vraie prière des hommes de Dieu congolais que les souffrances en RDC peuvent être allégées et non pas par les actions insurrectionnelles qui finissent souvent par mort d’hommes.

Il ressort clairement de ces illustrations bibliques que Jésus refusait de s’impliquer dans les affaires politiques. La bible n’encourage personne à se mêler de politique. Le chrétien sincère et authentique doit plutôt être un citoyen responsable dans l’idée du commandement de Jésus Christ, chef de l’Eglise. Etre sel de la terre et être lumière du monde, c’est respecter les autorités par les prédications ou par les publications. Le vrai disciple de Jésus est celui qui engage son prochain à obéir aux institutions et aux lois légalement établies. Envoyer son prochain à s’affronter contre la police et son armée n’est pas une Bravoure!

(Par Joseph KIAMALALA WA KAMBUA)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse