Rejoindre les FARDC dans l’opération Sukola II, le vœu le plus cher de la MONUSCO

par -
0 810
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est ce qu’a indiqué hier à la traditionnelle conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies à Kinshasa, le porte-parole de la Monusco. Charles Antoine Bambara a affirmé que l’un des premiers objectifs du dialogue stratégique entre le Gouvernement et la Monusco, c’est de voir comment la Force de la Monusco peut-elle rejoindre les FARDC dans l’opération Sukola II contre les rebelles hutu-rwandais des FDLR. Le commandant de la Force de la Monusco, le général Dos Santos Cruz, quant à lui, se dit confiant de la reprise de cette collaboration.

Le porte-parole de la Mission des Nations-Unies pour la stabilité au Congo (MONUSCO), M. Charles Antoine Bambara a affirmé hier que le vœu le plus cher de la Monusco, c’est de rejoindre l’opération de neutralisation des FDLR dénommée « Sukola II » lancée il y a peu par les Forces armées de la Rd Congo (FARDC) pour traquer les rebelles hutu-rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Il a de ce fait indiqué que l’un des premiers objectifs du dialogue stratégique qu’entretient ces jours le Gouvernement de la République et la Monusco, c’est de voir comment reprendre cette collaboration, pourtant bien planifiée avant le lancement de l’opération.

Pourquoi la Monusco tient-elle autant à revenir à l’opération Sukola II ? A cette question lui posée au cours de la traditionnelle conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies d’hier mercredi 08 avril 2015 à Kinshasa, M. Charles Bambara a, quant à lui, indiqué que le désir de voir la Monusco revenir dans l’opération Sukola II émane de la dernière résolution du Conseil de sécurité des Nations-Unies qui demande à cette mission onusienne de reprendre langue avec le Gouvernement congolais en vue de la reprise de collaboration dans le cadre de cette opération de neutralisation des combattants FDLR.

Signalons que l’opération Sukola II se poursuit normalement dans les deux provinces du Kivu. Les FARDC continuent avec des activités militaires visant à éradiquer le groupe armé FDLR. Du 1er avril 2015 à ce jour, dix-huit rebelles dont 17 éléments Fdlr, se sont rendus de la Force onusienne, signale la Monusco.

Toutefois, à cette même occasion, le commandant de la Force de la Monusco, le général Dos Santos Cruz qui était l’invité principal, reste optimiste et se dit confiant que la Monusco va reprendre son appui logistique, stratégique, et opérationnel à l’opération Sukola II. Signalons qu’à l’issue de l’échange avec les professionnels des médias de la capitale et de la ville de Goma qui participaient par vidéoconférence, le général Cruz a fixé les idées sur la différence d’application opérationnelle qui existe entre la Brigade d’intervention et les autres casques-bleus de la Force de la Monusco.

  1. Bambara a, en outre, affirmé à la presse que la Monusco est décidée d’accompagner l’équipe qui mène l’enquête judiciaire diligentée pour faire la lumière sur la récente affaire de 421 corps enterrés dans la fosse commune au cimetière de Fula-Fula dans la commune de Maluku. « La Monusco a déjà pris acte de cette fosse commune, et se réjouit de l’ouverture de l’enquête», a affirmé hier le porte-parole de la Monusco.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse