Réhabilitation des chaussées à Kinshasa

par -
0 638
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La main-d’œuvre chinoise se penche sur le tronçon Cité verte- UPN

Après plusieurs mois de réhabilitation du tronçon cité verte-UPN dans la ville province de Kinshasa, les travaux s’achèvent petit à petit.

Les habitants du quartier Badiadingi dans la commune de Selembao, les passagers, ceux qui empruntent le tronçon l’UPN-Cité verte se disent très satisfaits de l’achèvement des travaux attendu pendant plusieurs mois.

Le cours des travaux paralyse la circulation une bonne partie de la journée depuis le lundi 20 juillet. Monsieur Roger Kabembi, pris au passage, livre ses impressions : «  Je loue cette initiation de la révolution de la modernité du Chef de l’Etat, qui permet à ce que tout soit rétabli dans l’ordre, pour permettre au peuple congolais de vivre dans de meilleures  conditions. Mais ce qui est toujours inquiétant, dans notre pays, avant la réhabilitation de routes, les équipes à l’œuvre ne préviennent pas vers  quel axe de compensation orienter la population. Nous sommes contents et à la fois nous peinons à atteindre le centre-ville. De Matadi-Kibala à la Cité verte,  nous n’avons qu’une direction. Si je prends la première entrée de la Cité verte, il y a une route qui mène à la station de Badiadingi. De là, si l’entrée du camp était autorisée, il n’y aurait pas de bouchons ni d’embouteillages causés par ces travaux. Puisqu’à partir du camp, une direction mène à l’arrêt Kingu, et c’est là l’UPN », a-t-il expliqué.

Cette situation satisfait la  population mais la pénalise. Car elle manque  de routes parallèles pour aboutir à l’UPN.

Comme on le voit, il y a nécessité d’ériger des voies parallèles avant la réhabilitation de routes principales.

Les étudiants, en pleine session, sont pénalisés pour atteindre le site universitaire. Comme l’a relevé l’étudiante Nana Kagel : « C’est une bonne chose, enfin, nous pouvons rouler sur une bonne route. C’est depuis 2013 que nous avons vu commencer les travaux sur cette route. Apparemment, c’est dans la même période de la session que s’effectuent les travaux sur ce tronçon, donc en saison sèche. Les chauffeurs ne veulent plus prendre cette direction à cause des embouteillages. A l’Université, nous devons remplir de devoir pour passer les examens. Ils peuvent commencer aujourd’hui pour abandonner demain, voir la route a cet état c’est étonnant puisque c’est depuis mon troisième graduat, je fais les pieds plusieurs fois, malgré les années et la souffrance que subit la population par faute de transports. Si au moins cette allure continue, le problème de routes défoncées prendra fin à Kinshasa et nous penserons à autre chose. Il n’y a pas que le problème des routes qui préoccupe en RDC,  la fourniture précaire d’eau et d’électricité aussi, l’emploi des jeunes de même. C’est, en somme, le social  du peuple congolais », a-t-elle confié.

                                                                                                 (Clémence Kilondo/Stagiaire)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse