Réhabilitation de la route Goma-Rutshuru: L’attributaire reste déterminé

par -
0 156
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En dehors du contrat  entre la Chine et la République Démocratique du Congo exécuté par l’entreprise Synohydro,  sous la supervision de l’Agence congolaise des grands travaux (ACGT), d’autres responsabilités ont été accordées à certains attributaires engagés sur les quatre axes routiers de la partie  Sud de la province du Nord-Kivu dont celui de Goma-Rutshuru. Ici, les travaux évoluent normalement et les résultats sur terrain  sont remarquables chaque jour qui passe et les usagers de ce tronçon ne font que féliciter et encourager la personne de Komayombi Simba Dieudonné, attributaire engagé sur cet axe d’une importance très capitale dans plusieurs domaines  entre autres l’évacuation des produits agricoles en provenance de Rutshuru, Lubero, Beni et d’autres provinces voisines dans la partie orientale du pays, frontalières  à la province agro pastorale du Nord-Kivu ainsi que la République sœur de l’Ouganda,  en passant par le poste frontalier de Bunagana dans le groupement de Jomba et celui d’Ishasha en groupement de Binza en territoire de Rutshuru jusque vers les grands centres de  consommation.

Depuis que M. Julien Paluku, Gouverneur du Nord-Kivu s’est résolument engagé pour  affronter le défi lié à l’impraticabilité de plusieurs routes d’intérêt  national à l’intérieur de sa juridiction sous la supervision du Fonds national d’entretien routier (FONER) à travers la perception des taxes de péage route sans résultats remarquables en faveur des contribuables qui ne faisaient que grincer les dents, pourtant déterminés à servir au temps opportun les populations vivant dans les grands centres de consommation, des efforts sont fournis davantage pour que les axes prioritairement retenus soient désengorgés et c’est le cas de l’axe Goma-Rutshuru confié à l’homme d’affaires  Komayombi Simba Dieudonné au profit de la population majoritairement agro-pastorale.

Une route très capitale

Une route qui contribue également à la situation sécuritaire pour la mobilité d’une part, des Forces armées de la RDC engagées dans les  opérations militaires de traque des groupes armés tant locaux qu’étrangers qui troublent la quiétude des paisibles populations  et d’autre part, les éléments de la Police nationale congolaise en pleine mission régalienne de sécuriser les populations civiles et leurs biens ainsi qu’instaurer la paix, la sécurité et maintenir l’ordre public.

Outre cette facilitation des militaires et policiers lors de leurs interventions, le désengorgement de cette route permettra non seulement  la bonne marche des activités touristiques dans la profondeur du parc national des Virunga, mais aussi aux Eco gardes de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) d’être beaucoup plus efficaces et rapides dans leurs interventions de lutte contre les actes de braconnage dans le parc, la carbonisation ainsi que la lutte contre la pêche illicite le long du Lac Edouard et tant d’autres actes contraires à la loi et aux instruments juridiques visant la protection des écosystèmes de ce site du patrimoine mondial.

Déjà les travaux de remblayage et entretien de cet axe confiés à l’opérateur économique du secteur pétrolier Komayombi évoluent normalement sous la satisfaction des usagers. Un lot important des engins de construction, en l’occurrence des camions bene, tracteurs et autres est fortement engagé sur le chantier et même la main d’œuvre locale reste motivée pour enfin répondre à l’épineuse question d’impraticabilité de cette route.

En dehors des travaux d’asphaltage d’une dizaine de kilomètres au départ du groupement de Munigi jusqu’à l’entrée de l’endroit appelé communément Kilimanyoka dans le groupement de Kibati jusqu’à present, l’homme d’affaires attributaire de cet axe qui supervise personnellement les travaux de cette route longue de plus de 70 Kilomètres reste engagé sur ce tronçon jusqu’à répondre à la volonté du Gouverneur Julien Paluku, longtemps secoué tant par les opérateurs économiques du secteur de transport que les usagers de cette route particulièrement les  conducteurs des engins lourds et autres camions qui se plaignaient régulièrement de l’état de délabrement très avancé de la route remplie des bourbiers, nids de poule et autres aléas  dans le domaine des infrastructures routières. Pourtant déterminés à contribuer au gonflement du Trésor public à travers le Fonds national d’entretien routier (FONER) qui n’a pas réussi à répondre aux engagements lui confiés.

Face à ce nouvel engagement de toujours mieux faire et servir les compatriotes soumis au désarroi et aux problèmes d’impraticabilité de la route qui permet au territoire de Rutshuru de répondre aux conditions lui conférées de l’un des grands greniers du Nord –Kivu, voire de toute la République, Komayombi Simba Dieudonné devra mettre le paquet double pour désengorger cet axe,  non seulement comme fils du terroir ou notabilité locale, mais aussi  comme un citoyen congolais épris de paix et soucieux du développement de tous les quatre coins de la République.

(Marty Da Cruz Olemba/Rtga-Goma)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse