Regard de scientifique

par -
0 598
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Professeur Edouard Gatembo : « Le dialogue inclusif déterminant pour l’envol de la Rdc »

Pour des raisons historiques, le Professeur ordinaire Edouard Gatembo nu-Kake signale que notre pays a énuméré les différentes rencontres entre acteurs politiques congolais depuis l’indépendance. Toutes ses assises ont eu pour centre d’intérêt des questions d’ordre politique.

Aussi, le Professeur a-t-il émis le vœu que les congolais saisissent la énième opportunité que le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange en véritable visionnaire donne par la convocation du Dialogue national inclusif. Ce rendez-vous étant déterminant pour l’envol de la RDC.

Autant de fois les politiciens congolais se sont retrouvés pour des dialogues sous différentes appellations mais qui, en réalité, ne sont pas parvenus à colmater les brèches qui obstruent le décollage de notre pays. Il y a eu les dialogues de : Antananarivo, Coquilathville, Lovanium, Luluabourg, Conférence Nationale Souveraine, Palais de Marbre I, Palais de Marbre II, N’Sele I, N’Sele II, Conclave du Palais de la Nation, Lusaka, Addis-Abeba, Bruxelles, Sun-City I, San City II, Concertations Nationales du Palais du Peuple Toutes ces rencontres n’ont rien apporté au peuple congolais.

Pour relever le défi de ce que le Professeur Gatembo appelle l’opportunité historique aux congolais, les partis politiques doivent afficher une attitude responsable parce que dans toutes ces assises ce sont des partis politiques qui  étaient des invités de marque, mais qu’est ce qu’ils nous ont apporté ? Pourquoi les partis politiques, nous en comptons aujourd’hui plus de 475 dans notre pays, entretiennent-ils le pont entre eux et le pouvoir ? C’est parce qu’ils veulent avoir des postes alléchants mais pendant ce temps ils n’entretiennent pas le pont entre eux et le peuple. Tout ce qu’ils ont fait dans toutes ces rencontres n’a rien apporté à la Nation congolaise.

A la Conférence Nationale Souveraine c’était quoi ? Le partage de perdiems et la recherche des postes en faisant des courbettes auprès de Mobutu.

Les élections auxquelles nous aspirons aujourd’hui après le Dialogue inclusive doivent être pour le développement du pays et non pour la politique.

En visionnaire avisé et dans le souci de renforcer notre jeune démocratie, le Chef de l’Etat a eu l’ingénieuse idée d’instituer le Dialogue. Il voudrait que, cette fois-ci, la rencontre des congolais autour d’une table le soit pour la bonne gestion de la chose publique afin de permettre à la RDC de prendre un envol définitif.

D’une façon générale nous retiendrons que notre pays n’est pas bien organisé or, qui dit organisation dit politique et qui dit encore organisation dit administration. Et l’organisation dépend du statut du pays, de la société.

La République démocratique du Congo est un état unitaire et non fédéral. Et sur ce volet, notre hymne national est notre prière qui nous renseigne l’unité et qui nous dit que la RDC est un don de Dieu. Il est aussi le pays de nos aïeux. Ceci pour dire que la réussite de notre organisation doit tenir compte des anciens. Et comme les lois sont faites pour la bonne organisation, il est impérieux que toutes les lois congolaises soient rédigées selon le statut et l’attribut de notre pays en commençant par la loi fondamentale appelée « CONSTITUTION » et ces lois doivent être faites par les congolais eux-mêmes. Il appartient à l’Assemblée Nationale et au Sénat de veiller à l’esprit unitaire de toutes les lois congolaises.

L’Assemblée Nationale doit, en plus, veiller aux partis politiques qui sont des assemblées des personnes qui ont une doctrine, une idéologie pour la gestion du pays. Un parti politique est une école qui éduque la population pour la paix et le développement.

Aujourd’hui, le Chef de l’Etat qui tient au développement du pays convoque un Dialogue inclusif qui veut simplement dire que les politiciens  de gauche et de droite vont se mettre autour d’une table pour discuter de quelques choses de nouveau sur le plan de l’organisation. L’on devra aussi dans le respect de notre Hymne National associer autour de cette table les représentants des Chefs coutumiers qui sont à la base. Cette primeur apportera quelque chose de nouveau pour l’envol définitif de la République démocratique du Congo.

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse