Réforme de l’administration publique: Un atelier organisé à l’intention des professionnels de media

par -
0 445
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministère de la Fonction publique en collaboration avec la cellule de mise en œuvre de la réforme de l’administration publique, CMRAP, ont organisé lundi dernier à CENACOF, un atelier des communicateurs sur le déroulement de la réforme de l’administration publique en RDC.  Au total, une trentaine de professionnels de media ont pris part à cette session de formation, afin de mieux s’outiller et communiquer à leur tour, sur le bienfondé de cette réforme. Le ministre d’Etat et ministre de la Fonction publique, Michel Bongongo a articulé son mot d’ouverture sur la vision du gouvernement, celle de la finalisation des réformes institutionnelles en vue de rencontrer l’efficacité de l’Etat.  Et pour mieux y parvenir, Michel Bongongo a indiqué que les professionnels de media constituent un groupe  d’acteurs considéré comme étant un secteur-clé.

Quelques axes prioritaires du gouvernement de la République concernés par cette réforme, sont donc  la maitrise des effectifs des agents et cadres de l’administration publique, la titularisation et la promotion des fonctionnaires, la mise à la retraite ainsi que la restauration du cadre organique. Et pour y parvenir, le projet de réforme et rajeunissement de l’administration, PRRAP coordonné par Jean-Paul Mabaya, est en cours d’exécution. Il est donc question que tout le monde puisse accompagner ce projet, pour l’obtention d’un bon résultat.

A travers cette session d’information sur la réforme de l’administration publique, j’ai devant moi un groupe d’acteurs que je considère comme étant un secteur-clé du processus de la réforme que le gouvernement met en œuvre avec l’appui de ses partenaires pour que l’administration publique soit à la hauteur de ses ambitions, a lancé le ministre.    Avant d’ajouter que le gouvernement a fait un pari dans un délai raisonnable : la RDC au rang de pays à revenu intermédiaire, et préparer les conditions de l’émergence à  l’horizon 2030 et même de développement dans les années 2050. Le gouvernement pour ce faire, aligne sur cette ambition au travers un programme d’action qu’il préconise, la poursuite et la finalisation des réformes institutionnelles, en vue de rencontrer l’efficacité.

Pour le coordonnateur national Jean-Paul Mabaya, le gouvernement est engagé dans une réforme majeure qui touche l’administration publique, a-t-il insisté. Il poursuit qu’à travers son ministère de la fonction publique, le gouvernement depuis 2002, s’est engagé à mettre en œuvre une vision qui a été traduite dans un cadre stratégique, à savoir le PRRAP. Et d’ajouter : la mise en œuvre de cette réforme est accompagnée par plusieurs partenaires techniques et financiers dont la banque mondiale. L’exercice de cette session d’information voulu par le ministre de la Fonction publique et le PRRAP, est que l’œil et l’oreille des citoyens congolais soient informés du déroulement, par les professionnels de media bien outillés des matières sur les modalités de cette reformes.

Signalons que l’agenda de cette session d’information du jour avait été consacré en grande partie aux exposés sur les travaux de reformes qui  se déroulent déjà sur terrain.

Le  premier exposé a porté sur le pilotage, le dialogue dans le cadre de la réforme de l’administration publique. Pour l’orateur, le coordonnateur national du PRRAP, il s’agit dans cette présentation,  de la mise en œuvre de la réforme de l’administration.

Le deuxième intervenant a tablé sur la promotion de la sécurité sociale et la mise en œuvre de la retraite. L’orateur, Tombola Muke a indiqué que cette promotion de sécurité sociale  est soutenue par la création de la caisse nationale de sécurité sociale des agents publics de l’Etat, CNSSAP. Sa création remonte en 2015, par le décret numéro 15/ 031 du 14 décembre en 2015. A ce jour, 300 retraités publics touchent leur pension. Et au mois de février, ce chiffre pourra donc doubler. Le troisième exposé a été en rapport avec la mise en œuvre du programme des jeunes professionnels ; le quatrième exposé sur le renforcement des capacités, par le secrétariat national pour le renforcement des capacités  des agents publics.

Des journalistes n’ont pas retenu les préoccupations qui les tenaient à cœur. A la question sur la différence entre la CNSSAP et l’INSS posée par un journaliste à l’intervenant Tombola Muke, chargé de mission de CNSSAP. Ce dernier a indiqué que l’INSS est pour les agents publics et les privés, tandis que la caisse nationale de sécurité sociale est exclusivement pour les agents publics.

A suivre…

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse