Reddy Amisi reste pessimiste sur la survie de Viva La Musica

par -
0 104

De passage sur le plateau de B-One Music,  ” Bayilo Canto”  ne donne pas beaucoup de chances  à la survie de l’orchestre Viva La Musica, après la mort de Papa Wemba.  Pour lui,  l’histoire de la culture congolaise renseigne que la mort des leaders de groupes musicaux entraîne avec eux, dans la tombe, le nom et le succès de leur orchestre.

Il a cité,  à titre exemplatif,  Kalle  Jeff Kabasele Tshamala avec African Fiesta,  King Kester avec Victoria Eleison,  Pépé Kalle avec Empire Bakuba,  Tatu Ley,  Marie Misamu,  Madilu… ” Après la mort de Papa Wemba,  si Viva La Musica  fait une exception,  ça sera une bonne chose,  mais je ne crois pas”,  insiste Reddy Amisi.

Selon cet ancien de Viva La Musica, sa participation dans le maintien en vie de cet orchestre  n’est pas une chose envisageable, puisqu’il y aura des égos.  ” Ba welelaka kamundele n’a mbanzi te ”, reconnaît ce proverbe que Vieux Bokul lui disait souvent de son vivant.

Même, affirme  t-il, l’engagement de Maman Amazone (veuve Papa Wemba) dans l’orchestre Viva La Musica est mal venu, parce qu’elle devrait se concentrer sur autre affaire.  ” Je me pose souvent la question de savoir comment elle va arriver à diriger des musiciens “. Et d’avancer une sagesse bantoue : ” même dans des parcelles, quand le père décède, même ses fleurs sèchent,  les murs changent avec des rouilles ”.

 

(Onassis Mutombo)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse