Reçue par Léonard She Okitundu: Louise Mushikiwabo à la recherche du soutien de la Rdc

par -
0 432
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Coopération et de la Communauté de l’Afrique de l’Est, Marie-Louise Mushikiwabo, est arrivée mercredi à Kinshasa pour une mission officielle. Rien n’a filtré sur l’objet et le programme de la visite de la cheffe de la diplomatie rwandaise en RDC.

Toutefois, d’aucuns pensent que cette visite serait liée à la recherche d’un appui de la RDC à la candidature de Mme Mushikiwabo au Secrétariat général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). A ce sujet, le soutien de la RDC, 1er pays francophone du monde en termes du nombre de locuteurs de la langue française, à la candidature rwandaise serait un atout pour la réussite de Marie-Louise Mushikiwabo.

La cheffe de la diplomatie rwandaise Louise Mushikiwabo fait figure de favorite pour prendre la direction de l’OIF lors du prochain sommet de cette organisation, en octobre, après avoir notamment reçu le soutien de l’Union africaine (UA) au début du mois. Comment l’OIF “va-t-elle pouvoir favoriser le pluralisme des médias et la liberté de la presse conformément à ses objectifs en matière de droits de l’homme, si elle est dirigée par l’une des principales dirigeantes d’un Etat qui piétine le droit à l’information et réprime les journalistes depuis 18 ans”, s’interroge dans ce communiqué Christophe Deloire, secrétaire général de RSF.

Pour M. Deloire, “c’est la capacité de l’OIF à défendre les médias et les journalistes libres comme acteurs incontournables du développement dans l’espace francophone qui est en jeu”. “Censure, menaces, arrestations, violences, assassinats… Le régime dirigé d’une main de fer par (le président rwandais) Paul Kagame depuis 2000, et dont Louise Mushikiwabo est ministre depuis près de 10 ans, dispose de l’un des pires systèmes de répression à l’égard des médias et des journalistes. Son président occupe une place de choix dans la galerie des prédateurs de la presse constituée par RSF”, dénonce le communiqué.

Dr Tedros Adhanom à Kinshasa

Par ailleurs, le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom, a atterri mardi à l’aéroport international de N’djili en provenance de Genève en Suisse, en prévision de la déclaration de la fin de l’épidémie de la maladie à virus Ebola ayant sévi dans la province de l’Equateur, au nord de la RDC. La dernière visite du Dr Tedros Adhanom en RDC remonte au mois de mai 2018 où il s’était rendu dans la province victime de cette épidémie. Il avait, à cette occasion, encouragé les efforts du gouvernement et des partenaires dans la riposte de cette contagion.

Cependant, le ministre de la Santé, Oly Ilunga avait déclaré au jour de l’arrivé à Kinshasa du directeur général de l’OMS, la fin de l’épidémie de la maladie à virus Ebola à l’Equateur, après 42 jours d’observation à l’issu de laquelle aucun nouveaux n’a été enregistré. Il sied de rappeler que la maladie à virus Ebola a fait 54 victimes dont 33 personnes décédées et 21 survécus grâce à une riposte rapide, énergique et efficace par des prestataires de soins congolais.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse