Reçue hier par le Chef de l’Etat

par -
0 600
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La presse congolaise appelée à adopter une attitude de neutralité et de positivité

Le président de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC), Joseph-Boucard Kasonga Tshilunde, qui était à la tête d’une délégation des patrons de la presse congolaise jeudi au Palais de la nation à Kinshasa, auprès du Président Joseph Kabila Kabange, dans le cadre des concertations politiques initiées par ce dernier, a appelé la presse congolaise à adopter une attitude de neutralité et de positivité dans le traitement des informations pendant cette période particulière de l’histoire de la République Démocratique du Congo. Le Groupe L’Avenir était représenté par son Coordonateur, M. Jules Kidinda.

Au sortir de cet échange avec le Président de la République, il a indiqué qu’ils sont venus à la source pour avoir l’information vraie, l’information juste et le Président de la République les a entretenu sur tout ce qu’il a fait jusqu’aujourd’hui dans le cadre des consultations et ils lui ont rassuré aussi que la profession, l’UNPC était contente et apprécie cette initiative, parce qu’elle estime qu’il faut se parler. « Il faut se parler pour que nous puissions avoir un apaisement, pour que les élections qui viennent se déroulement dans le calme et que nous puissions éviter l’image qui nous a été donnée des élections de 2006 et de 2011 », dit-il.

L’occasion était aussi indiqué pour la corporation de poser ses problèmes, parce qu’elle se dit toujours que la presse est le quatrième pouvoir. On ne peut pas être au pouvoir sans moyens, dit-il, avant d’insister sur le fait qu’ils ont exprimé cette inquiétude auprès du Président de la République. Ils n’ont pas manqué de plaider le cas des confrères qui sont en prison et les médias qui ont été fermés.

  1. J-B. Kasonga Tshilunde, a indiqué à cette occasion, à l’issue de l’entretien avec le Chef de l’Etat, que «La presse doit adopter, pas seulement pendant ce temps, dans tous les temps, une attitude de neutralité, de positivité. La presse doit être une force qui travaille dans l’intérêt du pays ». Il a exhorté la presse à « se liguer pour que notre pays, qui est notre patrimoine commun, soit au-dessus de tous nos intérêts et que nous soyons là pour le défendre », en vue de faire face aux forces extérieures qui cherchent à faire disparaître la République Démocratique du Congo.

« Ailleurs, vous ne pouvez pas entendre un journaliste qui vilipende son pays », a-t-il martelé, ajoutant que « Nous devons critiquer ceux qui gouvernent d’une manière positive en démontrant les erreurs et en apportant les corrections ».

Les problèmes auxquels la presse congolaise fait face n’ont pas été escamotés au cours de cet entretien avec le Chef de l’Etat, la presse étant le 4è pouvoir. Mettant à profit l’occasion qui leur a été offerte, les patrons de presse ont expliqué à leur hôte les conditions difficiles, de précarité et de dénuement dans lesquelles ils travaillent. « On ne peut pas être au pouvoir sans moyens », a lancé le président de l’UNPC. Il a par ailleurs confirmé que cette inquiétude a été exprimée au Président de la République, à laquelle il a été ajouté les cas des journalistes emprisonnés et des médias fermés. « Le Chef de l’Etat les a écoutés avec beaucoup d’attention et a promis de trouver des solutions à tous cela », a-t-il rassuré.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse