Reçu hier par Aubin Minaku: Denis Kalume salue l’appropriation de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba par la Rdc

par -
0 360
Entretien hier entre Denis Kalume et Aubin Minaku au Palais du peuple
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku Ndjalandjoko a reçu en audience, ce jeudi 22 mars 2018 dans son cabinet de travail au Palais du peuple, le Lieutenant-Colonel Denis Kalume Numbi. Ce dernier, en sa double qualité de Coordonnateur du Comité exécutif du Mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et haut-représentant du Chef de l’Etat au Comité d’appui technique du Mécanisme régional de suivi, s’est entretenu avec le speaker de la Chambre basse du Parlement autour de deux principaux sujets.

En premier lieu, l’hôte d’Aubin Minaku a salué l’appropriation par les deux chambres parlementaires congolaises, des engagements nationaux souscrits au titre de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. Lesquels induisent des réformes concrétisées en République démocratique du Congo, par et à travers des lois votées par le Parlement et promulguées par le Président de la République Joseph Kabila Kabange.

Lesdites lois, indique un document de presse en notre possession, confirment qu’à tous les échelons, la Rdc respecte et met en œuvre ses engagements. « Malheureusement, les autres pays signataires ne font pas autant que la Rdc ».

En second lieu, le Coordonnateur du Comité exécutif du Mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba a échangé avec le premier des députés nationaux en vue d’obtenir de lui, les différentes résolutions et recommandations issues de la première réunion extraordinaire de l’Assemblée plénière du Forum des parlements des pays membres de la Conférence internationale pour la région des Grands-lacs (FP-CIRGL) tenue à Kinshasa du lundi 19 au mardi 20 mars 2018.

L’on se rappellera qu’à l’issue de ces assises, les participants (des délégations parlementaires venues de onze Etats membres de la CIRGL ainsi que celle de la Rdc) ont approuvé la nomination d’un nouveau Secrétaire général du FP-CIRGL en la personne de M. Onyango Kakoba, présenté par le parlement de l’Ouganda, pour un mandat de trois ans.

Ils ont également approuvé le principe de l’initiative parlementaire pour renforcer la gouvernance et la gestion des conflits violents dans les Etats membres de la CIRGL et ont demandé aux gouvernements et parlements des pays membres de la CIRGL, à agir ensemble pour la paix et la stabilisation de la région des Grands-lacs.

Aussi, ont-ils décidé d’envoyer des missions d’information parlementaires pour appuyer les parlements nationaux dans la consolidation des processus de paix et de sécurité durable au Burundi, en République Centrafricaine et au Soudan du Sud.

En effet, l’Accord-cadre d’Addis-Abeba pour la paix, la sécurité et la coopération pour la Rdc et la région, dont la CIRGL est l’une des organisations garantes et témoins, et le Forum des parlements de la CIRGL ont tous pour finalité la paix dans la région des Grands-lacs, et par ricochet, en Rd Congo.

A en croire la note d’information susmentionnée, M. Denis Kalume, en sa double casquette de haut-représentant du Chef de l’Etat au Comité d’appui technique du Mécanisme régional de suivi et Coordonnateur du Comité exécutif du Mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, entend donc intégrer dans sa démarche, les résolutions et recommandations et issues de cette dernière Assemblée plénière des parlementaires de la CIRGL. Ce, dans l’objectif ultime de promouvoir la paix dans la région des Grands-lacs ainsi qu’en Rdc.

« Nous sommes venus pour féliciter le président de l’Assemblée nationale, et à travers lui, le Président de la République, et tous les députés nationaux et sénateurs, pour les efforts qu’ils ont fournis dans la production des textes de loi qui sous-tendent toutes les réformes qui y ont été injectées par l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. C’est une preuve de la volonté et de la détermination de la Rdc de s’approprier cet Accord-cadre pour que nous puissions atteindre réellement la paix entre la Rdc et tous les pays de la région qui ont signé cet accord. Face aux efforts de la Rdc, nous demandons que les autres pays fassent la même chose. Qu’ils puissent également s’approprier cet Accord-cadre et qu’ils puissent s’impliquer comme la Rdc le fait », a confié à la presse le général Kalume au sortir de cette audience.

Il a en outre profité de cette occasion pour lancer un message, dans le cadre de la diplomatie parlementaire, et à travers le Forum des parlements de la CIRGL, parce que celle-ci est un instrument, a-t-il dit, qui a été mis en place justement pour que la paix revienne rapidement dans la région.

A la question de savoir si c’est un rapport d’évaluation qu’il a remis au président de l’Assemblée nationale, le lieutenant-général Denis Kalume Numbi a répondu en ces termes : « quatre ans après, effectivement, nous devrions marquer un temps d’arrêt et se poser la question de savoir où en sommes-nous. Quels sont les progrès qui ont été réalisés ? Quels sont les défis qui ont été rencontrés ? Et quelles sont des recommandations à formuler pour que l’Accord-cadre puisse atteindre ses objectifs ». « On a échangé avec le président de l’Assemblée nationale, et il a pris toute une série de dispositions qu’il mettra en place pour que nous puissions travailler en synergie afin de nous compléter mutuellement », a-t-il enfin confié.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse