Recrutement présumé des mercenaires: Moïse Katumbi entendu hier par le Parquet

par -
0 404
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Libre de tous ses mouvements après l’instruction du dossier qui a duré plus de 7 heures, l’ex-gouverneur Moïse Katumbi Chapwe est rentré chez lui sans accrochage, bien que bénéficiant de la présomption d’innocence. Le prochain rendez-vous est pris pour ce mercredi dans la même ville.

De blanc vêtu, l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga s’est présenté hier au Parquet général près la Cour d’Appel de Lubumbashi, accompagné de ses conseils. Pendant plus de 7 heures avec interruption, affirme notre correspondant à Lubumbashi, Moïse Katumbi a été entendu dans l’affaire de recrutement présumé des sujets américains pour assurer  sa sécurité personnelle.

Selon le correspondant de la RTG@ dépêché sur le lieu de l’instruction, après plusieurs reports, finalement l’ancien gouverneur s’est présenté devant les juridictions et plusieurs de ses fanatiques lushois l’ont accompagné au Parquet Général.

Il faut dire que le dispositif sécuritaire a été assuré pour permettre à l’accusé, qui jouit de la présomption d’innocence, de répondre de chef d’accusations et aussi d’empêcher les communs des mortels de perturber le déroulement normal de l’instruction du dossier. En dépit de tout cela, la procédure d’instruction du dossier n’a débuté que 2 heures après son arrivée au Parquet général, soit à 12h30 jusqu’à 17 heures, nous renseigne notre confrère Roger Ngandu.

Cependant, dans leurs imprécisions, les ONG de défenses des droits de l’homme, soit 10 au total, ont fait circuler un communiqué selon lequel, Moïse Katumbi Chapwe serait transféré à Kinshasa, information qui a circulé en longueur de journée, alors que l’ex-Gouverneur a regagné son domicile en toute quiétude après avoir été auditionné par les responsables judiciaires de Lubumbashi.

A en croire Maître Mukendi wa Mulumba, l’interrogatoire a duré près de 7 heures et l’instruction est secrète et ne peut être révélée et que la procédure a été suivie, l’interrogatoire s’est déroulé dans les très bonnes conditions. « Nous pouvons dire que le Parquet Général de Lubumbashi a respecté les règles du procès équitable. Notre client est reparti chez lui à la maison, libre donc comme il était venu et dans deux jours, le Parquet aura encore d’autres vérifications à faire, nous sommes toujours à la disposition du Parquet », a dit Maître Mukendi depuis Lubumbashi.

Pour ceux qui croient que cette affaire est politisée du fait que l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga serait candidat à la présidentielle à venir, Maître Mukendi a précisé ce qui suit : « vous savez que les commentaires sont toujours libres, mais l’instruction qui a été menée aujourd’hui portait sur les faits précis et comme vous savez qu’un dossier même lorsqu’il concerne un commerçant peut toujours être politisée, mais ça c’est ne pas notre problème. Nous, nous avons assisté notre client et je peux vous confirmer que l’interrogatoire a suivi les règles du procès équitable », a-t-il éclairé l’opinion.

Il faut dire que lorsque le dossier est en instruction, il se déroule toujours à huis clos, mais dire que l’ancien gouverneur Moïse Katumbi Chapwe sortirait vainqueur, c’est prématuré. Sinon, Maître Mukendi souligné que lorsqu’il y a un procès équitable, la présomption d’innocence existe toujours à l’accusé et que ce dernier ne peut être inculpé qu’après avoir réuni les preuves conséquentes. C’est ce que le Parquet Général près la Cour d’Appel de Lubumbashi constitue, c’est-à-dire réunir les preuves suffisantes dans l’affaire qui l’oppose à Moïse Katumbi. Pour l’instant, le Président du Tout Puissant Mazembe est rentré à la maison libre de tous ses mouvements comme il était venu et le mercredi 11 mai, d’autres devoirs d’instruction seront menés à son endroit, et qu’il reste à la disposition du Parquet Général près la Cour d’Appel, nous confirmé Maitre Mukendi.

A cette étape, il importe de prendre du recul dans un dossier judiciaire en cours d’instruction, et nous espérons que la justice congolaise sera à la hauteur de dire le droit, rien que le droit. Dossier à suivre.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse