Recherche de l’harmonie entre institutions: Justin Bitakwira échange avec les doyens de députés

par -
0 222
Plus de 50 députés nationaux de la première législature réélus en 2011 ont répondu à l’appel du ministre des Relations avec le Parlement/Ph. Cellule de communication

Il l’a dit, il le fait. M. Justin Bitakwira, ministre des Rélations avec le Parlement a conféré avec les députés nationaux qui ont échappé à la sanction électorale de 2011, à savoir 77 élus nationaux réélus sur les 500 que compte la Chambre basse du Parlement. Et ce, en vue de rendre son ministère plus fréquenté et fréquentable.

Pour son premier pas, le ministre, dans sa quête de stabilité des institutions, s’est vu honoré par la présence de plus de 50 réélus nationaux sous la supervision de l’honorable Vital Budu Tadema.

Cet échange dit-il, est à placer dans le cadre  de ses attributions ce, après avoir échangé avec les présidents des Commissions permanentes de l’Assemblée nationale, mais aussi les Présidents des Groupes parlementaires de la même chambre.

La préoccupation majeure était de soutenir toutes les actions du Président de la République, d’autant plus que c’est pour la première fois que le Premier ministre de la République depuis 2006 soit un élu du peuple. Ceci  explique l’engouement avec lequel ce gouvernement a reçu lors de son investiture à l’Assemblée nationale. Pour ce faire, Justin Bitakwira, entend faire de son ministère un pôle d’attraction entre les élus du peuple à travers les Commissions, les Groupes parlementaires, le Caucus des députés, dans le but d’accompagner le gouvernement dans sa noble mission d’organiser les élections et de veiller au bien-être de la population.

Il faut dire que cet échange avec les doyens du Parlement, en leur double qualité de réélus de 2006-2011, est une première depuis que la République Démocratique du Congo s’est inscrite dans la logique démocratique. « Je peux vous dire, que c’est ne pas n’importe quel Premier ministre, depuis que je suis en 2006 qui a été accueilli comme nous, lors de notre investiture. Vous savez, ce gouvernement, c’est la première fois qu’il y a un élu à la tête du gouvernement qui réunit à peu près 7 présidents des Groupes parlementaires que nous étions. Donc, je suis un poisson dans l’eau, et c’était pour demander aux députés nationaux de nous soutenir, de soutenir toutes les actions du Président de la République, soutenir toutes les actions du Gouvernement. Et moi, comme relais, comme cordon ombilical entre le Gouvernement et le Parlement, je crois que je ferai le maximum pour que ces relations restent les plus cordiales possibles », a-t-il sollicité des élus du peuple.

Justin Bitakwira a sollicité en outre du Président de la République Joseph Kabila Kabange son soutien, et celui du Premier ministre, puisqu’estime-t-il, que s’il n’y a pas de paix interinstitutionnelle, le Congo ne peut pas marcher. Il a reconnu que leur gouvernement émane de l’Assemblée nationale qui les a investit. Comme pour dire que l’initiative est bien accueillie par les élus nationaux de différentes provinces ayant échappé à la sanction populaire lors des élections organisées en 2011, promettent leur soutien tout azimut, de toutes les tendances politiques confondues,  au gouvernement Samy Badibanga, par la magie de négociation du ministre des Relations avec le Parlement.

Rappelons par ailleurs qu’il s’agit d’une suite logique des échanges qu’il a entrepris depuis la semaine sans relâche, dans l’objectif de faire donner la dimension qu’il faut à ce ministère, longtemps resté dans la léthargie à cause de ses animateurs qui n’ont pas pu lui accorder toute l’importance qu’on lui doit.

(Pius Romain Rolland)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse