Récents affrontements à Kinshasa: Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies monte au créneau

par -
0 502
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ce conseil condamne « fermement » les affrontements meurtriers qui ont eu lieu récemment à Kinshasa. Voilà pourquoi, il vient d’adopter une Résolution sur l’« assistance technique et le renforcement des capacités en matière de droits de l’homme en République démocratique du Congo ». Aussi recommande-t-il vivement  le gouvernement congolais à intensifier ses efforts et à prendre des mesures immédiates pour régler pacifiquement les questions politiques, en vue d’éviter de nouveaux affrontements.

Lors de sa 33ème session, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a adopté par consensus le 30 septembre 2016, une Résolution sur l’« assistance technique et le renforcement des capacités en matière de droits de l’homme en République démocratique du Congo. »

Laquelle fait suite à la présentation du rapport et au dialogue interactif du 27 septembre 2016, au cours duquel la délégation de la République démocratique du Congo était conduite par le ministre de la Justice, Garde des sceaux et Droits humains, M. Tambwe Mwamba. Lors des discussions qui ont précédé l’adoption de la Résolution, cette délégation congolaise a également exprimé le souhait qu’elle soit adoptée par consensus, et donc sans vote.

Au cours des échanges qui ont précédé l’adoption de la Résolution, le rôle préventif du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a été rappelé. C’est pourquoi, le Conseil a décidé de rester saisi de la situation des droits de l’homme en Rd Congo. Il a également invité le Haut-commissaire à informer le Conseil sur la situation en Rdc selon le besoin.

Dans cette Résolution, dont le projet a été présenté par la délégation sud-africaine, au nom du Groupe des Etats d’Afrique, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a décidé de mettre la situation des droits de l’homme en République démocratique du Congo sur l’agenda de ses trois sessions de 2017 (mars, juin et septembre).

Aussi, le Conseil a-t-il demandé notamment au Haut-Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme, M. Zeid Ra’ad Al Hussein, de lui présenter un rapport spécifique sur la situation des droits de l’homme en Rdc dans le contexte électoral, lors de la 36ème session du Conseil des droits de l’homme (en septembre 2017) qui sera débattu au cours d’un dialogue interactif renforcé.

Le Conseil des Nations unies salue les efforts du Gouvernement congolais

Après avoir rappelé les efforts de la Rdc dans de nombreux domaines, notamment, les évolutions institutionnelles et législatives aux droits de l’homme et ceux dans le domaine de la réforme judiciaire, souligne communiqué  remis à la presse, le Conseil s’est montré particulièrement préoccupé par la persistance des violences contre les populations civiles dans l’Est du pays, commises par les groupes armés et les forces de sécurité.

En outre, Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a exprimé ses profondes inquiétudes face aux violations croissantes des droits civils et politiques. « Notamment les restrictions aux libertés de réunion, d’opinion et d’expression et les violations du droit à la liberté et à la sécurité de la personne, les menaces et actes d’intimidation visant des membres des partis politiques, des représentants de la Société civile et des journalistes, les détentions arbitraires et les immixtions de l’exécutif dans le fonctionnement de la justice », souligne le communiqué su-évoqué.

Par ailleurs, le Conseil « condamne fermement les récents affrontements meurtriers à Kinshasa et ailleurs dans le pays. Il engage vivement le Gouvernement de la République démocratique du Congo à intensifier ses efforts et à prendre des mesures immédiates pour régler pacifiquement les questions politiques qui ont conduit à cette violence et éviter de nouveaux affrontements ».

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse