RDC : Une nouvelle politique nationale de la réforme de la Justice validée

par -
0 372
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le processus d’élaboration du nouveau plan d’action de la réforme de la justice a été initié par les états généraux de la justice. Ceux-ci ont été organisés du 27 avril au 2 mai 2017 à l’initiative du ministère de la Justice et des Droits humains de la RD Congo, en étroite collaboration avec le Conseil Supérieur de la Magistrature et le Soutien des Partenaires Techniques et Financiers. Ces états généraux avaient pour objectifs : la formation d’un diagnostic sans complaisance du secteur de la justice, le recensement, l’évaluation des mesures prises pour son redressement et le dégagement d’un consensus quant aux actions prioritaires à réaliser en vue de sa réforme globale. La formulation de la présente politique nationale de la réforme de la justice a été réalisée dans le strict respect des cadres logiques et d’orientations stratégiques consolidées du groupe thématique Justice et Droits humains par une équipe d’experts multidisciplinaires, dont le rôle consistait à présenter cette matière première conformément aux exigences de la planification stratégique.

Cette pratique validée comporte quatre axes à savoir : garantir l’accès au droit et à une justice de qualité pour tous ; garantir l’indépendance du pouvoir judiciaire ; garantir la performance du ministère de la Justice et Droits humains ; et garantir une justice fondée sur le respect de la dignité humaine.

Priya Gajraj, représentant-pays du PNUD a, dans son mot à l’occasion de la validation de ce document, remercié le ministère de la Justice ainsi que le Conseil Supérieur de la Magistrature pour leur engagement à réformer la justice. Ce, notamment à travers la tenue des Etats généraux dont l’une des recommandations phares a été l’élaboration de la politique nationale validée du PNUD. Ce dernier a également salué la collaboration et la synergie d’actions qui existent entre lui et les autres organisations dont l’Union Européenne, la Monusco et l’Unicef dans la conjugaison des efforts communs visant à accompagner le pays dans la réforme du secteur de la Justice.

Le souhait du PNUD est que ces efforts se poursuivent, afin de mutualiser les ressources pour des meilleurs résultats en faveur des populations congolaises. Pour Priya Gajraj, consolider la démocratie, garantir la sécurité pour des institutions fortes et stable, est une meilleure gouvernance et une de sept orientations autour desquelles s’articule l’ensemble des stratégies du plan national stratégique du développement de la RD Congo. Les Nations Unies, de manière générale, et le Pnud en particulier, œuvrent aux côtés du Gouvernement Congolais pour l’atteinte des objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030.

Un pas important pour reformer et moderniser le système judiciaire

Le ministère de la Justice et garde des sceaux a reconnu que le gouvernement congolais vient de franchir un pas important dans sa volonté de réformer et de moderniser le système judiciaire congolais en vue d’un développement durable. Alexis Thambwe Mwamba a rassuré tout mettre en œuvre pour que toutes les lois et recommandations visant à assainir le secteur de la Justice soient minutieusement appliquées. Le numéro un de la Justice n’a pas manqué de remercier tous les partenaires qui appuient le processus de réforme de son secteur. Un processus qui s’inscrit dans le cadre du Programme Pluriannuel d’Appui à la Justice (PPAJ), initiative conjointe du ministère de la Justice, de la Monusco, l’ONUDC et du PNUD.

(Suzy Kibira Omari/Rtga World)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse