RDC : Un cadre de concertation pour réunir les Ongs de la Société civile!

par -
0 230
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les Ongs de la société de la société civile congolaise se sont réuni en début du weekend dernier au Centre Caritas pour la mise en place d’un cadre fédérateur de toutes les Ongs en République démocratique du Congo. Cet atelier a permis à ce cadre de concertation nationale de la société civile de jouer pleinement son rôle, mettant autour d’une même table plusieurs acteurs venus de plusieurs horizons.

Brigitte Iyeli Bokako, Représentante Pays de Diakonia pense que «  la plus grande difficulté des Ongs de la société civile était qu’elles travaillaient en ordre dispersé. C’est pourquoi, le cadre de concertation de la société civile  a été mis en place. Nous nous attendons à ce que ce cadre joue effectivement son rôle de cadre fédérateur, d’échange, de réflexion et de professionnalisation  des Ongs de la société civile », dit-elle.

Soulignons que cet atelier a été organisé pour le compte du projet de renforcement des capacités de la société civile en RDC et a connu un appuie technique de l’Union Européenne. « C’est un appuie d’accompagnement de la société civile dans le cadre de concertation nationale, mais aussi au niveau des provinces. Cet accompagnement vise à réunir les Ongs de la société civile pour que la voix de ces dernières devienne plus forte pour leur permettre de mener des plaidoyers efficaces auprès des autorités gouvernementales », indique Thomas Keshner, chef de section gouvernance politique et sécurité à la Délégation de l’Union européenne en RDC.

La Charte de la société civile, les Codes éthiques des organisations de la société civile, le règlement intérieur du cadre de la concertation nationale de la société civile de la RDC sont là, quelques outils de gouvernance institutionnelle produit pour redynamiser ce cadre de concertation.

Jeannine Ngingu, participante pour le compte de l’Ong Cause Commune, est convaincue qu’ils viennent là de franchir une étape importante dans la marche du cadre de concertation de la société civile. « Après quelques années d’expérimentation en termes de fonctionnement, nous venons nous doter des instruments de gouvernance. Cet atelier a eu comme objectif majeur la mise en place des instruments qui peuvent bien cadrer avec la mode de fonctionnement adapté pour mieux agir et fonctionner. Tout en ayant en esprit le sens de la participation collective de la mobilisation des acteurs et de la population », ajoute-t-elle.

«  Je ne pense pas que c’est un réveil, on  est toujours réveillé. Mais c’est dans toute marche, dans tout processus qu’il faut s’arrêter et évaluer à un certain moment. Ça fait quatre ans, nous étions au Theresianum, nous avons décidé de la mise en place du cadre de concertation d’une manière formelle. Actuellement le temps est arrivé  de passer à l’expérimentation. Et pour l’instant, nous voulons évaluer sa marche, penser à se projeter dans le futur en termes des outils de gouvernance avec des organes de travail et un mode de fonctionnement qui soit convenable à tous les acteurs », répond Jeannine Ngingu à une question sur un réveil tardif de la société civile congolaise.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse