Rd Congo: Le WWF salue l’arrestation d’un trafiquant de grands singes à Mbandaka

par -
0 504
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Saisie d’un bonobo ce vendredi 29 avril 2016 à Mbandaka à bord d’un bateau se rendant à Kinshasa. C’est durant son transit de Mbandaka et suite aux renseignements réunis que nos partenaires, ont alerté les autorités provinciales qui ont saisi le spécimen et arrêté le trafiquant.   Le Bonobo a été remis à la Direction provinciale de l’ICCN, laquelle a été constituée gardienne par les autorités judiciaires conformément à la loi n°14/003 du 11 février 2014 relative à la conservation de la nature. Il a aussitôt été acheminé au Jardin botanique d’Eala.

« La multiplication de saisies de spécimens et produits de la faune enregistrée durant ce semestre dont la dernière est celle d’un bonobo à Mbandaka, témoigne l’efficacité de l’action et la détermination de WWF et ses partenaires à appuyer le gouvernement dans sa lutte contre la criminalité faunique. Il est important de reconnaitre ces succès qui sont les fruits d’un programme ambitieux d’application de la loi, soutenu par le financent de  l’Agence Américaine pour le Développement International USAID. Les résultats obtenus jusqu’à ce jour sont des signes positifs en matière de protection de la faune et de la conservation de la Nature en RDC et un exemple de succès de collaboration entre la police nationale, les partenaires locaux et les autres acteurs de la conservation de la nature », a déclaré, Alfred Yoko, Responsable de programme faune de WWF en RDC.

« Il s’agit ici d’un résultat de plus qui démontre l’engagement des autorités congolaises dans la lutte contre la criminalité faunique » a mentionné Bruno Perodeau, Directeur de conservation de WWF en RDC, qui suit de prêt ce programme de renforcement de l’application de la loi. « Nous sommes très satisfaits du message fort envoyé par ces arrestations et de l’implication des autorités nationales aux côtés de la communauté internationale à enrayer le trafic des animaux protégés de la RDC »

Le bonobo, est une espèce endémique en danger, qu’on retrouve uniquement en  République Démocratique du Congo (RDC). Il vit dans la plus grande forêt tropicale d’Afrique comprise entre la rive gauche du fleuve Congo et la rivière Kasaï. Protégé par les lois congolaises et par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), le bonobo est pourtant toujours victime du trafic et de braconnage.

Il est à noter que dans le cadre de la CITES et sur l’alignement de la coopération nationale et internationale en matière de crime contre la faune, un protocole d’accord de collaboration administrative avait été signé entre l’Organe de Gestion CITES-RDC (la Direction de la Conservation de la Nature) et les services commis aux postes frontaliers, notamment la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) et l’Office Congolais de Contrôle (OCC). Ce protocole d’accord a pour objectif, d’améliorer la collaboration et la consultation entre ces trois entités signataires en vue de renforcer le contrôle aux postes frontaliers et ainsi lutter contre le commerce illicite des espèces de faune et de flore sauvages inscrites aux annexes de la CITES.

‘’Il convient de noter que l ‘implication de la police dans les dernières vagues d’arrestation produit des résultats encourageants, et il est important que cette implication ne s’arrête pas’’ a déclaré, Mme Nancy SHABANI gestionnaire d’une ONG partenaire local du WWF- RDC dans la lutte contre la criminalité faunique et représentante de la société civile.

Conformément à la loi de 2014 sur la faune en RDC, toute personne reconnue coupable d’avoir tué, blessé, capturé ou encore en possession d’un animal entièrement protégé, encourt une peine de prison d’un à dix ans et/ou une peine d’amende de 5 à 10 millions de francs congolais (5.500 à 11.000 dollars américains). Le trafic international impliquant des espèces intégralement protégées, tel que le bonobo est puni encore plus sévèrement de cinq à dix ans de prison et/ou d’une amende de 25 à 100 millions de francs congolais (27.000 à 110.000 dollars américains).

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse