RD Congo: La Zone économique spéciale de Maluku accueille le Marché International de Kinshasa

par -
0 1468
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pose de la 1ère pierre pour la construction d’un stade

La population congolaise a eu le plaisir d’assister à la pose de la première pierre du Marché International de Kinshasa (MIK), le jeudi 07 mai 2015 par le Premier ministre Matata Ponyo Mapon. Une fois de plus, par ce geste, l’infatigable homme à la cravate rouge, en charge de la matérialisation de la vision de la Révolution de la modernité chère au Chef de l’Etat, a marqué la détermination du gouvernement à améliorer le quotidien du peuple congolais.

A l’occasion de cet événement, il convient de revenir sur les étapes ayant précédé cette cérémonie, mais surtout sur les raisons de la réalisation de cet important projet qui contribuera, sans l’ombre d’un doute, à réduire l’insécurité alimentaire et le chômage en République Démocratique du Congo, et particulièrement à Kinshasa.

Selon des sources bien renseignées, les premières négociations entamées pour établir un partenariat entre les investisseurs regroupés au sein du consortium Africom et le gouvernement congolais ont débuté en mars 2014. De ce partenariat sont nées 3 sociétés : la société d’exploitation du PAI, la société d’aménagement du PAI et le Marché International de Kinshasa (MIK). La création de ces sociétés a été officialisée au mois d’avril 2015, à la Primature, par la signature des statuts desdites entreprises entre, d’une part, la ministre du Portefeuille et, d’autre part, les investisseurs sud-africains.

Une plate-forme de stockage

Ce marché, aux standards internationaux, constitue une plate-forme de stockage, de distribution et d’échanges des produits. Il est conçu dans la stratégie actuelle du gouvernement où toute initiative doit s’inscrire dans un package. De cette manière, ce projet entend corriger les tares des grands projets agroindustriels du passé. En effet, plusieurs initiatives lancées par les gouvernements de la 2ème République ont échoué en raison de l’absence de tels dispositifs. Tel est le cas du projet de culture intensive de maïs de Kaniema-Kasese, du projet des plantations de sucre de Mushie-Pentane, et de tant d’autres.

Installé au sein de la zone économique spéciale de Maluku, dans la périphérie de Kinshasa, le MIK est appelé à servir de débouché aux produits du parc agroindustriel (PAI) de Bukanga-Lonzo et d’autres producteurs pour autant que les normes internationales de production et de commercialisation soient respectées, signale-t-on.

Ainsi présentés, le marché et le parc entrent dans le cadre d’une vision de long terme tendant à la promotion des produits ″made in DRC″. Ces deux projets, à eux seuls, suffisent à démontrer l’importance d’un système intégré de planification dans la gestion des projets du gouvernement. Le peuple congolais se souviendra de la fameuse opération de distribution des tracteurs, réalisée en 2011, qui n’avait pas produit les résultats escomptés par manque de synergie d’ensemble.

Par ailleurs, il sied de signaler que le parc agroindustriel de Bukanga-Lonzo n’est qu’un projet pilote, car le gouvernement a prévu de répliquer ce modèle sur l’ensemble du territoire national afin de permettre la valorisation de l’important potentiel agricole que détient la RDC.

Sur la liste des nombreux défis relevés, le choix de la source de financement de cet important projet s’est révélé décisif. En effet, face à l’urgence et au regard des conditionnalités liées aux crédits accordés par les bailleurs de fonds internationaux, le gouvernement a courageusement levé l’option de financer ce projet au moyen des ressources propres et en partenariat avec le secteur privé.

Le MIK ne traduit rien d’autre que les retombées de l’actuel projet de société, mis en place par le Raïs, et exécuté de manière professionnelle par le maître d’œuvre du gouvernement. Le poète a dit : « il est facile de récolter là où l’on n’a pas semé ». Cependant, le peuple congolais, qui est désormais éveillé, se souviendra toujours des œuvres de son président Joseph Kabila Kabange. N’a-t-il pas dit : « même si vous ne me croyez pas, croyez au moins en mes œuvres ! ».

 

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse