Rassemblement : un an déjà !

par -
0 388
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

 

Le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au changementa totalisé, samedi 10 juin 2017, sa première année d’existence. Ce, depuis sa création en 2016 à Genval en Belgique, à l’issue d’un conclave qui a réuni plusieurs ténors de l’Opposition congolaise, sous l’initiative de feu le président du Conseil des Sages, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba. Ce dernier, décédé le 1er février 2016 à Bruxelles en Belgique de suite d’une embolie pulmonaire. De l’an 1 du Rassemblement, l’on constate que rien n’a été organisé à Kinshasa. Et pourtant, deux camps, voire trois se reconnaissent tous du Rassemblement. D’après certains opposants, il ne fallait pas célébrer ce  1er anniversaire, puisque le Rassemblement dans sa globalité continue d’être en deuil, et attend l’enterrement de son grand leader pour commémorer cet anniversaire. Au Rassop/aile Limete, même le conclave qui a été annoncé du 8 au 10 juin a été reporté sine die pour raison de deuil. Ceci parce que les parties en discussions sur le rapatriement de la dépouille mortelle de Tshisekedi, dont la famille biologique, l’Udps et le Gouvernement de la République, ont trouvé un compromis quant à ce. Et pour ce faire, il faut tout arrêter pour attendre l’organisation des obsèques.

Olengankoy sera président du CNSA

Dans l’autre camp, soit au Rassemblement/aile Kasa-Vubu, qui reste le plus crédible à ce jour, une rencontre a été organisée samedi 10 juin en son siège de Kasa-Vubu. Devant ses leaders, dont Joseph Olengankoy, Bruno Tshibala (Premier ministre), Jean-Pierre Lisanga Bonganga et Lumeya Du Maleguy, l’anniversaire a été commémoré dans une attitude de deuil et d’hommage au lider maximo. Lors de cette cérémonie, le Premier ministre Bruno Tshibala a profité de l’occasion pour annoncer que c’est l’actuel président du Conseil des Sages du Rassemblement, Joseph Olengankoy, qui sera le futur Président du Comité National de Suivi de l’Accord (CNSA). Cet organe qui est censé superviser le processus électoral en cours, et la mise en application de l’accord du 31 décembre.

Actuellement, le CNSA est au cœur d’une bataille entre plusieurs factions de l’opposition qui souhaitent le diriger. Vital Kamerhe, à la tête de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre dernier à la Cité de l’Union Africaine, ainsi qu’Eve Bazaïba, Chef de file du Front pour le Respect de la Constitution se préparent à affronter l’opposant Joseph Oleghankoy. De son côté, le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange avait demandé aux parties prenantes de lui fournir leurs listes de délégués endéans 48h. Choses faites par les différentes parties prenantes, sauf le Rassop/aile Limete.

« Un an après sa création, le Rassemblement a obtenu des progrès significatifs en faveur de notre peuple. L’on peut citer la conclusion de l’accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016, la mise en place du gouvernement d’union nationale dirigé par le Premier ministre issu du Rassemblement, en ma personne; et bientôt, la mise en place du CNSA, qui sera présidé par notre camarade Joseph Olenghankoy », a dit le Premier ministre Tshibala.

Félix Tshisekedi divague

Dans son apparition médiatique au média allemand Dier Spiegel, à l’occasion du même anniversaire du Rassemblement, Félix Tshilombo Tshisekedi, fils biologique du sphinx de Limete, et actuel président politique du Rassop/aile Limete, a tenté de donner un droit de réponse au Président de la République qui avait aussi accordé une interview à ce même organe. « Fatshi » comme ses siens l’appelle, a déclaré que le Rassemblement promet de remobiliser comme un seul homme pour relever ce qu’il qualifie  de défi que Joseph Kabila a lancé au peuple lors de sa sortie médiatique dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.

« En ce jour du 10 juin 2017, le Rassemblement a un an d’existence. L’heure a donc sonné pour nous de nous remobiliser, comme un seul homme, pour relever le défi que Joseph Kabila a lancé à notre peuple de priver la Nation congolaise d’élections conformément à la constitution », a-t-il déclaré. Ici, le fils Tshisekedi divague, car le président de la République n’a pas le droit d’organiser les élections, si ce n’est la Céni (Commission Electorale Nationale Indépendante). Outre cela, Joseph Kabila, qui n’était pas partie prenante aux discussions du Centre Interdiocésain, n’a pas de promesses à faire à la Nation sur l’organisation des élections, d’autant plus que l’accord est clair. Incriminer Joseph Kabila sur ce point précis, naviguer à vue.

Poursuivant son intervention à Deer Spiegel, Félix Tshisekedi a, par la même occasion, annoncé que le Rassemblement entrera en conclave pour élaborer une nouvelle feuille de route. « Nous annonçons que le Rassemblement entre en conclave pour élaborer une nouvelle feuille de route qui va baliser son action jusqu’au 31 décembre, date à laquelle des élections présidentielle, législatives et locales doivent être organisées dans notre pays », a dit Fatshi.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse