Rapprochement entre opérateurs économiques: Cinq pays membres du corridor central en réunion à Goma

par -
0 653
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En vue de la valorisation du port de Dar-es-Salam, une délégation d’experts de cinq pays membres du corridor central tient au rapprochement des opérateurs économiques de la région et l’amélioration du transport des marchandises dédouanées dans ce port de la République Unie de Tanzanie. Le message a été porté à la connaissance du Gouverneur intérimaire et aux opérateurs économiques de la province du Nord-Kivu.

Selon le chargé de communication du corridor central cité M. Marty Da Cruz Olemba, correspondant de la Rtga World à Goma, cette succession d’activités marque ainsi une nouvelle ère dans l’amélioration du transport des marchandises déclarées au port de Dar-Es-Salam. Saiba Ntambwe Patient précise que la sécurité des marchandises et la réduction du coût de transport figurent parmi les avancées du grand port de la République Unie de la Tanzanie. En effet, le port de Dar-Es-Salam demeure la voie la plus courte, mais aussi la moins chère. L’important, c’est d’augmenter les bénéfices et quand vous réduisez le coût de transport, vous réduisez votre bénéfice. Et le bénéficiaire final, c’est le consommateur, apprend-t-on.

Après les différentes rencontres marathons organisées avec les opérateurs économiques, suivies d’un dîner d’affaires, Singoma Mwanza, président de la Fédération des entreprises (FEC) Nord-Kivu a à sa juste valeur salué ce rapprochement qui certes vient ainsi améliorer le climat des affaires dans cette province. « Le corridor central permettra, si les investissements sont faits, au niveau du port, des routes, de pouvoir s’assurer que nos exportations, dans les années à venir, puissent être faits de la manière la plus efficace possible. Et ce, parce que la Rdc doit pouvoir devenir un pays émergent à l’horizon 2030 », dit-il.

Le vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, Me Felair Lutahitshirwa, a plaidé pour une voie ferroviaire reliant les Etats membres du corridor central, afin de faciliter le trafic non seulement des marchandises, mais aussi des personnes. « C’est un signe de rétablissement de la paix. Les infrastructures ne sont utiles que quand elles relient d’avantage des populations, des localités. Que l’Est de la Rdc dans la mesure du possible soit relié aux chemins de fer qui atteignent déjà nos frontières. Cela pourrait appuyer le transport des marchandises », dit-il. Signalons que les délégués du Rwanda, de l’Ouganda, du Burundi, de la Tanzanie et de la Rd Congo sont réunis depuis mercredi dernier à Goma, dans la 9ème réunion du comité consultatif des parties prenantes.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse