Qui a dit référendum ?

par -
0 573
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Qui a dit référendum ?  Une femme aux urnes

Sérieux ou une simple blague de mauvais goût ? Qui joue, avec qui, dans quelle intention, et à quel jeu politique congolais? Toc, toc,…on entend dans bien des salons huppés des débats aux allures suppliques sur fond de référendum. En tout cas, loin d’être un tabou, si la question n’est pas à l’ordre du jour pour les uns, elle y est pour d’autres. Et ça craint. En réalité déjà, cela mériterait d’être qualifié de ‘’pré-référendum’’. La rumeur prend alors d’inquiétantes allures à inciter à la concupiscence thaumaturge. Qui veut du référendum et pour quoi faire ?  Qui n’en veut pas, et pourquoi s’y opposer ? Certes, l’on devra rester légaliste pour s’y hasarder, sans que la balance ne se penchât ni à gauche ni à droite.

La vérité, est têtue autour de cette affaire de référendum, qui lui est constitutionnel. Le mot est consacré à l’article 5 de la Constitution en vigueur, malgré ses rides, flétrissures et autres vergetures. Un article gênant ou malvenu en pareilles  circonstances, et dont le deuxième alinéa stipule clairement que ‘’ Tout pouvoir émane du peuple qui l’exerce directement par voie de référendum ou d’élections…’’. C’est là tout justement qu’il échoit de tirer le drap du bon côté.

Une décision, quand on la prend, elle finira par faire sourire ou faire souffrir. Stratégiquement, Corneille Nangaa se sentant pointé du doigt, s’est mis à tousser après en avoir entendu mille et un péter. Le président de la Commission électorale nationale indépendante, l’une des trois institutions d’appui à la démocratie, la seule en charge de l’organisation des élections et de tout scrutin en République démocratique du Congo, a coupé court. ‘’Le référendum n’est pas à l’ordre du jour à la Céni’’. La réponse est allée droit aux oreilles de certains diplomates qui pensaient que ce secret de Polichinelle était un sujet tabou.

S’il faut croire Nangaa, du moins pour l’instant, il est prudent de rester prudent. Si la question n’est pas enregistrée à la Céni, il n’est pas exclu qu’elle le soit ailleurs. Des preuves existent pour et contre. Autrement penser étonnerait. Le pays va mal, certes. La recherche des solutions durables d’impose. Alors aux urnes ou pas, peu importe !

Emmanuel Badibanga

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

ARTICLES SIMILAIRES

0 1116

0 741

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse