Question orale avec débat sur le Programme d’Action du Gouvernement: Samy Badibanga devant les élus nationaux

par -
0 53

Déjà, des voix s’élèvent pour son rejet 

Cents jours après sa nomination, Samy Badibanga, Premier ministre du Gouvernement d’Union nationale va faire face, ce lundi, à l’initiative du député national UNC Crispin Mbindule. Ce dernier, invite le Chef du Gouvernement dans une question orale avec débat sur l’évaluation du Programme d’Action du Gouvernement (PAG). Une question orale qui suscite polémique au sein des députés nationaux. Ces derniers, en tout cas, la majeure partie tant de l’opposition que de la Majorité parlementaire, estime que l’initiative parlementaire de leur collègue Crispin Mbindule est mal venue en ce moment. Argument avancé, le Gouvernement ne peut évaluer son Programme d’Action, étant donné que l’Exécutif central fonctionne sur base de crédit provisoire, soit le 1/12 du mois de l’année budgétaire.

A en croire les analystes et observateurs politiques, cette question a 99% d’être rejetée à l’Assemblée nationale pour inopportunité.  Antoine Nzangi, expert financier, n’a pas hésité de délier sa langue à ce sujet, en soutenant  qu’on ne peut pas juger l’action de Samy Badibanga qu’après l’exécution du budget 2017 car, le Gouvernement fonctionne sur la base de crédit provisoire. « On parle de la question orale avec débat sur l’évaluation du Programme d’Action du Gouvernement d’union nationale 2016. Elle ne sera pas recevable, parce que le Programme d’action du Gouvernement se trouve dans la loi de finances de l’exercice lorsque le Premier ministre vient avec le projet de loi de Finances. Cette dernière, à son exposé de motif précise que le projet de loi de l’année X est inscrit dans l’optique de la mise en œuvre du programme d’action du gouvernement. Le Premier ministre parle de la gratuité de maternité, de l’enseignement, de la transformation agroindustrielle qui s’inscrit dans la loi de budget », nous-a-t-il fait comprendre.

Ceci explique cela, le Gouvernement Badibanga sera évalué sur base de quel projet, indique ce député de l’opposition. Pour Antoine Nzangi, il faut attendre que le Gouvernement dépose son projet de Budget, qu’il soit examiné en commission, en ce moment-là, on peut l’entendre par rapport au niveau de son exécution pour l’évaluer. « Il a promis, nous attendons le projet de Budget du Gouvernement Samy Badibanga. En ce moment, il fonctionne sur base de crédit provisoire », a-t-il soutenu.

(Pius Romain Rolland )

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse