Quand les « Kulunas » reviennent en force

par -
0 525
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les Kinois réclament la relance de l’opération « Likofi »

L’opération « Likofi (coup de poing) », une paix de courte durée avait mis en sécurité la population de la ville province de Kinshasa. Lancée de novembre 2013 à février 2014  par la Police nationale, cette action avait fait disparaitre les jeunes inciviques appelés communément « Kulunas ». Les Kinois se sont réjouis des effets palpables des opérations menées par le Général Kanyama qui a permis à ses administrés de Kinshasa de notamment pousser un n ouf soulagement. Malheureusement, cette quiétude n’a été que de courte pas durée. Ils réapparaissent avec force et sont partout.

Les Kulunas sont maintenant de retour avec leurs armes blanches les plus prisées que sont les couteaux et les manchettes. Ces jeunes opèrent dans différentes communes de la capitale. Ils agressent, volent, violent et tuent le jour comme la nuit. La population n’est plus en mesure de vivre dans la tranquillité et réclame le retour de l’opération Likofi. « Soki opération likofi ezongi te, biso moko toko banda koboma bango, po tozangi kimia », a lancé une mère de famille, émotionnée. Pour dire : Si les autorités ne relancent pas l’opération likofi « coup de poing », la population va s’assumer en mettant à mort les kulunas », a-t-elle. Habitant de la commune de Masina,  M. Georges Mundiatu s’exclame : J’entends parler des ONG des droits de l’homme. Où sont-elles, quand nos mères, sœurs et enfants sont violées ? Où sont-elles lorsque chaque matin, nous retrouvons des cadavres dans nos rues ? Des gens meurent comme des animaux surpris par un feu de brousse, à cause des inciviques que nos autorités pourraient bien contrer jusqu’à leur dernier retranchement »,  a-t-il lâché.

Commune de Masina Mobilisée

Depuis un temps, des jeunes de la commune de Masina se sont mobilisés dans le sens de l’auto-prise en charge, pour mettre fin aux actions de Kulunas. Ils préfèrent veiller toute la nuit, pour la chasse aux Kulunas dans leurs quartiers respectifs. « Nous sommes fatigués de vivre tout le temps dans la peur. « Nous réclamons le retour de l’opération Likofi, nous demandons à ce que nos autorités nous accompagnent à  lutter à l’élimination de ces groupes de gens qui nous veulent la mort. Ils ne sont pas là que pour voler. Ils violent, agressent et tuent sans raison. Je me demande, comment de tels bandits peuvent opérer encore longtemps et braver l’autorité de l’Etat », déplore Christian Lukusa, lui aussi un résident de Masina.

Mont-Ngafula, lieu de refuge

Lors du lancement de l’opération Likofi, les Kulunas se sont réfugiés à Mont-Ngafula. Et depuis la mobilisation des jeunes de la commune de Masina pour les éliminer, ils se réfugient à nouveau à Mont-Ngafula.

Ils se promènent avec des filles qui vont frapper à des portes pour demander de l’aide, aux heures creuses de la nuit. Les Kulunas profitent du calme des Quartiers Masanga-Mbila, Kindele, Mazamba, pour se trouver du refuge. Ils sont actuellement avec force dans ces différents quartiers. La situation inquiète les habitants de cette la commune qui ne jure que par la relance de l’opération Likofi.

Prise de solution

La population de la ville de Kinshasa demande aux autorités de relancer l’opération Likofi qui est pour elle, une voir de retour de la sécurité. Pendant l’opération Likofi, la population de Kinshasa se mouvait sans crainte, elle dormait pour se réveiller sans stress, les violeurs, les voleurs et tueurs étaient traqués par les forces de l’ordre. Seul la relance de l’opération Likofi pourrait redonner aux habitants Kinois l’espoir de vivre, de circuler. Les Kulunas ôtent la vie à tout moment quand de paisibles personnes tentent de leur résister.

(Clémence Kilondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse