Quand ‘’ l’éducation à la vie’’ s’impose dans l’éducation sexuelle des jeunes

par -
0 172

Le sexe est un véritable tabou dans les familles africaines en général et congolaises en particulier. Et ce n’est pas demain que les choses vont changer, sachant que la tradition a la peau dure et résiste souvent à ce genre de changement. Parler sexualité entre père et fils ou mère et filles a été recommandé par plusieurs forums communautaires, mais de manière pratique, cela se fait à un faible pourcentage. Est-ce l’unique raison qui explique la dépravation des mœurs aujourd’hui ainsi que des nombreuses grossesses non désirées ? Pas nécessairement.

Il est vrai que les parents constituent les premiers vrais canaux par lesquels ce genre d’informations devrait parvenir à leurs progénitures, leur disant ce qu’il faut faire ou ne pas faire dans ce domaine sensible de la sexualité. Mais les choses étant ce qu’elles sont en Afrique, notamment le respect mêlé au tabou et à la réserve, certains canaux secondaires se sont avérés aussi efficaces pour la transmission de ces messages. Parmi ceux-ci citons le programme d’éducation à la vie, dispensé dans les écoles secondaires. Ces programmes viennent soutenir les parents dans leurs efforts d’éducation de la jeunesse. Ils apprennent aux élèves de comprendre non seulement la composition et le fonctionnement de leurs organismes, mais aussi les conséquences auxquelles l’on s’expose en cas d’une vie sexuelle irresponsable. Le jeune garçon que son père n’a pas approché faute de temps ou de courage, sait désormais à quoi s’attendre à partir de l’âge de puberté.

‘’ Le programme national d’Education à la vie Familiale est un outil pédagogique sans égal entre les mains de l’enseignant pour accompagner les élèves à atteindre la construction de leur identité, la clarification des valeurs, la recherche des solutions à leurs problèmes de santé sexuelle et de reproduction ainsi que le développement des compétences dans leur vie courante’’, apprend-on au niveau de l’EPSP

Contrairement à ce que la plupart de Congolais imaginent, l’éducation à la vie est également importante pour les couples et les adultes. Ils doivent avoir l’humilité d’apprendre, car l’apprentissage fait partie intégrante de la vie d’un être humain. Mais cela est encore important pour les jeunes élèves dont certaines erreurs peuvent être fatales pour le reste de leurs vies.

‘’Le programme d’éducation à la vie permet à l’élève d’avoir la possibilité de prendre de bonnes décisions, d’opérer de bons choix dans différentes circonstances et situations de la vie et de s’assumer avec responsabilité dans toutes relations, car la jeunesse d’aujourd’hui est l’espoir de demain’’, indique le même ministère de l’EPSP.

Si au début ces programmes ont été taxés de déviateurs par certains parents mal informés, aujourd’hui l’on se rend vite compte de leur importance dans l’éducation sexuelle de la jeunesse. Ils disent tout haut ce que les parents murmurent tout bas. Un autre canal et non le moindre qui véhicule la bonne information pour l’éducation de la jeunesse, c’est l’Eglise. A travers son département de la jeunesse, cette dernière aide les parents dans cette tâche ardue en travaillant de concert avec l’école.

(Simon Kabamba)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse