Quand le taux de décès dus au tabagisme accroît: Une politique globale est nécessaire

par -
0 305
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Chaque jour dans le monde, entre quatre-vingt mille et cent mille jeunes deviennent dépendants du tabac. La tendance actuelle se confirme. Deux cent cinquante millions de jeunes mourront en termes de maladies liées au tabac. Actuellement, le tabagisme est, à lui seul, la principale cause de décès évitables dans le monde. La consommation du tabac chez les jeunes devient un problème de santé publique majeur dans le monde. Ce, même si les derniers chiffres  sont plutôt encourageants et montrant la légère baisse de consommation du tabac. Déjà dans certains coins du monde, on parle d’une certaine baisse de consommation du tabac. Ce qui indique des avancées dans la lutte contre le tabagisme.

La principale préoccupation dans ce problème  du tabagisme demeure comment éviter chez un individu la première cigarette?

D’abord, c’est de rendre le tabac moins séduisant auprès des jeunes. Ce, par des sensibilisations par des jeunes aux jeunes. Aussi, en mettant en valeurs les inconvénients de la consommation du tabac. Comment arrêter de fumer ? C’est une autre question que plusieurs se posent.

D’après une opinion, réduire la consommation du tabac chez les acheteurs, surtout chez les  adolescents serait encourageant. Ceci part du fait qu’il est démontré qu’un adolescent qui commence la consommation avant l’âge de 18 ans est passible de rester dépendant du tabac par rapport à un individu qui l’a débuté à un âge avancé, soit au-delà de 20 ans. Pour mettre en place une politique contre le tabagisme et avoir une forte diminution de la consommation du tabac, il faut une  vraie politique globale importante. Ce qui demande un soutien politique des ministères de la santé, des ministères de l’éducation de tous les pays. Il faut également penser à une  politique fiscale, c’est-à-dire, augmenter le prix du tabac. Cette même opinion pense qu’en haussant le prix du tabac de 10 %, cela amènerait une diminution de la consommation de 5 % et cette augmentation doit être régulière.  Pour lutter contre le tabagisme qui conduit au problème de santé publique, il ne suffit pas de prendre une décision, mais plutôt avoir un ensemble des décisions.

Danger du tabac

La dépendance au tabagisme est l’un des dangers, étant donné que dans une cigarette, il y a de la nicotine qui est un produit à l’origine de la dépendance. Celle-ci est donc une particularité à laquelle il faut travailler pour convaincre un fumeur d’arrêter de fumer. Il y a aussi quelques produits issus de la combustion du tabac qui sont à l’origine de la mortalité. Certains de ces produits issus de la combustion sont à l’origine des maladies cardiovasculaires  et des cancers.

Les objectifs de la lutte contre le tabagisme peuvent conduire à la question suivante : comment faire pour que les jeunes ne commencent  pas à fumer la première cigarette ?  Une réponse aussi claire est qu’il faut des mesures structurelles en terme de denormalisation de la consommation, c’est-à-dire sortir le tabac de tous les lieux publiques et des espaces de vie. Une autre mesure est en termes de prévention, c’est que cette prévention doit commencer très tôt, durant l’enfance. Il faut convaincre les jeunes de leur capacité à ne pas fumer et développer  les compétences  psycho-sociales et des mesures en terme des soins des consultations afin d’apprendre à ces jeunes à ne pas fumer.

Malheureusement, il y a de ces gens qui pensent que consommer moins le tabac est une chose tolérable. Pourtant, il est dit en tabagisme, il n’y a pas de petits fumeurs. Ce qu’on considère, c’est l’effet de la présence de ce produit dans l’organisme qui cause des dégâts à diffèrent niveau de quantité de fumée consommée. Ce qui fait qu’on peut s’exposer à un arrêt cardiaque après avoir consommé trois fois par jour la cigarette. Ce, étant donné que la fumée de la cigarette est toxique à la santé. Un aspect important à soulever est que 80 % de fumeurs dépendants ont commencé leur usage de la cigarette avant 18 ans. Et la majorité de gens fumeurs de plus de 20 ans ont beaucoup moins de chance de devenir des fumeurs dépendants. D’où, il est important d’y veiller, surtout en famille, qu’avant 18 ans, pour éviter une dépendance à la longue.

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse