Quand Kinshasa est insalubre: La fièvre Typhoïde s’invite

par -
0 645
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La fièvre typhoïde est l’une des maladies infectieuses qui terrasse les milieux Kinois et qui ravage sa population, dans un contexte où les normes d’une hygiène rigoureuse dans la vie quotidienne ne sont pas toujours observées. Il convient de noter que l’insalubrité criante déplorée dans la ville de Kinshasa est l’un des facteurs majeurs qui contribue à la propagation de cette maladie. Concernant son mode de contamination, il suffit que la personne soit en contact avec cet agent causal  appelé salmonera typhus trouvé dans le milieu sale, que cette personne devienne contaminée. C’est ce qu’a révélé, au cours d’un entretien, le Dr James Mpunga des polycliniques les aigles, sises  boulevard Lumumba, dans la commune de Kalamu. Cette bactérie de salmonera typhus qui est la cause de la fièvre typhoïde, provient des matières fécales.

Par sa définition, la fièvre typhoïde, poursuit l’orateur, est une maladie infectieuse causée par plusieurs bactéries, notamment la bactérie typhique A et typhique B, appelé aussi bacille de Bert. Si le respect d’hygiène n’existe pas, c’est à ce moment que cette cause profite pour entrer dans l’organisme à partir des aliments consommés.

Parlant des signes précurseurs ou les symptômes de la fièvre typhoïde, le médecin a indiqué d’abord la présence de la fièvre, c’est pourquoi la maladie est même nommée fièvre typhoïde, cette fièvre peut être en plateau c’est-à-dire l’augmentation de la température au-delà de 38°, maux de ventre, associés de la diarrhée.

Pour la prévenir, le médecin recommande la tenue des mains propres. Ce qui demande de chaque fois bien se laver les mains. Le médecin a montré qu’il se peut que la personne qu’on a saluée ait été aux selles et qu’il ne s’est pas lavé, à ta rencontre avec la personne vous vous saluez, il y a un risque d’être  contaminé.

Bien nettoyer les aliments, les fruits. Plupart de ces légumes sont lavés  à partir des eaux des rivières, et souvent ces eaux renferment des bactéries qui causent la fièvre typhoïde. Un autre fait, des installations sanitaire des riverains du long de ces rivières ont   leur point de chute des rivières, en l’occurrence la rivière Kalamu. Bien tenir compte du temps de cuisson des aliments, afin de permettre la suppression des microbes. Bien surveiller l’eau à consommer.

Terminant avec le traitement, l’orateur montre que la fièvre typhoïde est traité à partir des antibiotiques de la famille de quimollone.

Le service d’hygiène, une priorité

Cette maladie est mortelle, au stade avancé. L’orateur  démontre le lien existant entre l’insalubrité et la fièvre typhoïde. Et  cette insalubrité est comptée parmi les vecteurs de la présence de la fièvre typhoïde. C’est ce qui justifie même un taux important de cas de cette maladie. Pourtant sous d’autre cieux, ce problème de l’insalubrité causant des fièvres typhoïde  a trouvé des solutions, telle que l’assainissement systématique de leur environnement, car organiser un service d’hygiène est une priorité de la bonne gouvernance.

Des mesures contraignantes

Des mentalités rétrogrades ont élu domicile dans la ville province de Kinshasa. Un esprit d’un certain  laisser-aller dans la manière de tenir propre leur environnement. Sans gêne de salir là où lui-même est censé resté. Autrefois, appelé Kinshasa la belle,  aujourd’hui, un nouveau slogan est né. Celui de Kinshasa la poubelle. Ce qui est une triste réalité, au lieu que les choses progressent, au contraire, elles régressent. Cette insalubrité observée, s’étende partout dans la ville, voir devant les parcelles, dans les rues, les caniveaux… Face à cette situation, une certaine opinion  pense que plusieurs solutions sont envisageables pour lutter efficacement contre l’insalubrité. Entre autre, placer des mesures contraignantes, faire payer des amandes aux responsables des parcelles dont il y a de l’insalubrité.

Surtout dans les marchés où les aliments en l’occurrence sont étalés par terre près des eaux usées stagnantes. Avec cette manière de vendre les aliments, c’est très facile pour que les légumes et autres produits alimentaires vendus à même le sol, près des ordures, soient en contact avec les bactéries qui provoquent la fièvre typhoïde.

Observer une l’hygiène rigoureuse pour éviter la fièvre typhoïde, une maladie aussi mortelle si elle n’est pas pris au soin à temps. « Nous aurons moins de cas de fièvre typhoïde à Kinshasa, si nous respectons les règles d’hygiène », a conclu le docteur James mpunga.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse