« Quand Dieu élève, il accompagne aussi »

par -
0 599
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La visionnaire et messagère Eugenie Ngombe démontre :

« Quand Dieu élève, il accompagne aussi »

La visionnaire et messagère Eugenie Ngombe Wa Mazela (dont un extrait du discours suit), en toute constance, enchaîne  message sur message, pour notamment mobiliser sur la paix holistique au Congo, pour la paix mentale.

« Je prépare le peuple congolais sur la continuité du pouvoir de l’élu de Dieu Joseph Kabila Kabange », a-t-elle lancé. A la lumière notamment du message inspiré du Très-Haut, l’oratrice a justifié le temps de rallonge que requiert l’exercice d’un mandat dont la sûreté a souffert de la guerre. Partant, elle a recommandé le renforcement du dialogue entre l’Administration et le peuple.                                                                        « Qu’il me soit donné d’exhorter Son Excellence Monsieur le Président de la République à s’élever pour accomplir les recommandations de Dieu, d’amener le pays dans le royaume de Dieu, donc d’ôter toutes les doctrines sataniques dans le pays, de nous donner à « laver » le pays  et l’Eglise de Dieu ».

Dans le message du mercredi 25 mai courant, j’ai donné le premier signe du processus de Dieu pour la délivrance  du Congo, de ma présence missionnaire sur recommandation urgente de Dieu créateur du Congo dans cette ville capitale de mon pays, Kinshasa. Aujourd’hui, je vous donne en trois volets de grands signes qui sont : 1 – la confusion de Dieu à travers le pays, surtout à l’église  (C’est sur ses parole. Il m’avait dit : si les hommes ne vont pas t’écouter, de même que de prétendus pasteurs, je vais les sortir aux yeux de tout le monde, l’un après l’autre et à tour de rôle.  Car ils font beaucoup de bruits à travers la ville, allant jusqu’à combattre mes véritables serviteur et servantes. Je vais également les frapper de mort l’un après l’autre, les exterminer à tour de rôle. Vous êtes vous-mêmes témoins de tout ce que nous venons de vivre. En effet, l’avènement de l’Internet a mis à nu des hommes dans l’exercice des charges publiques, se compromettant dans le bas instinct, devant femmes et enfants.

En effet, de tous les mauvais plans qui se trament contre le Chef de l’Etat, Dieu ne cesse de les révéler à la visionnaire et messagère. D‘où, la raison de rappeler que les pensées des hommes ne sont pas celles de Dieu. Car l’Eternel agit à cause de sa justice. Comme pour dire : « Nous ne sommes pas ce que les hommes disent que nous sommes ; mais nous sommes ce que Dieu dit que nous sommes ». Aussi, inutile de nous agiter, peuple congolais. Car Dieu seul accomplit la délivrance ainsi que la restauration de notre beau, vaste et riche pays le Congo ainsi que toutes les nations africaines.

Quand Dieu élève, il accompagne aussi

Dans chaque élévation, il y a toujours un temps où l’Eternel vient commencer à faire avec son serviteur, son élu ou sa servante. Quand Dieu élève quelqu’un, soit dans les choses spirituelles de son Royaume soit pour l’exercice du  pouvoir, il ne commence pas directement à l’utiliser ; il laisse d’abord la personne se démener seul, pour la maturité et l’expérience. Ensuite, Lui vient commencer à faire jaillir tous les talents qu’il avait mis en son serviteur, son élu ou sa servante.                                                                                                                                     A l’exemple de Moïse que Dieu, dans son plan, a envoyé dans la maison du roi Pharaon. C’était pour la découverte de toute la vie des Egyptiens, depuis la maison du roi. L’Eternel avait un plan de pouvoir l’utiliser en son temps, pour la sortie de son peuple d’Egypte. Quelqu’un qui a vécu au milieu de ce peuple égyptien ne pourrait être intimidé ni par la force ni par les grimaces du pharaon. Dieu était sûr que Moïse allait réussir sa mission, parce qu’il l’avait préparé sur sa présence voire sa vie au milieu de ce peuple-là.

Le Christ désavoué

Le dernier et très grand connu de tout le monde : le désaveu de Jésus par le peuple, jusqu’à demander sa crucifixion. Comme on le comprend, laisser le tueur Barabbas et condamner Jésus qui a multiplié les pains, et les poissons, Jésus qui a ressuscité les morts, guérit les malades, redressé les courbés, relevé les paralytiques, dont celui qui avait passé 38 ans au bord de la piscine de Bethesda… Jésus qui a multiplié les poissons après que des pêcheurs équipiers de Pierre aient passé toute la nuit dans les eaux sans rien… Eux qui ont ramassé l’argent dans la bouche des poissons. Et le peuple va le crucifier, crucifier Jésus et acquitter Barabbas. A combien plus forte raison Joseph Kabila que le peuple a appelé fièrement « Sisa bidimbu » (pour dire : qui laisse des traces) mérite gratitude.

Sœurs et frères congolais, puisse l’Esprit de Dieu nous aider pour comprendre ceci. Qu’il me soit donné de vous remercier, et que Dieu de la prophétesse vous bénisse.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse