Province du Sud-Kivu: L’UNICEF, la FAO et le PAM touchent 3 millions de Francs suisses pour combattre la malnutrition

par -
0 360
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Selon une dépêche parvenue hier au Journal L’Avenir, l’UNICEF, la FAO et le PAM bénéficient d’une contribution de trois millions de CHF (3 215 000 USD) de la Coopération suisse en RDC afin de poursuivre et d’étendre leur projet de lutte contre la malnutrition chronique dans les zones de santé de Bunyakiri et de Minova dans la province du Sud-Kivu. Etalée sur près de trois ans, cette contribution a pour objectif de contribuer à réduire la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans, ainsi que de subvenir aux besoins nutritionnels de 12 000 femmes enceintes et allaitantes et 12 000 enfants de 6-23 mois.

La première contribution de la Suisse (de plus de deux millions de dollars US) à la première phase de ce projet avait déjà permis d’améliorer, entre 2015 et 2017, l’état nutritionnel de 80 % des enfants de 0 à 23 mois et des femmes enceintes et allaitantes grâce à des interventions directes et multisectorielles de nutrition, sécurité alimentaire, et d’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

La malnutrition chronique touche un enfant sur deux dans la province du Sud-Kivu. Durant la première phase du projet, 11 000 femmes enceintes et allaitantes ont bénéficié de 520 tonnes de super céréales distribuées avec 53 tonnes d’huile végétale par le PAM dans le but de prévenir le retard de croissance chez les nouveaux nés et les nourrissons. 11 500 enfants de 6-23 mois ont reçu 85 tonnes de suppléments nutritionnels à leur repas, leur apportant l’énergie, les micronutriments nécessaires pour une croissance normale. Pour les enfants de 6 à 59 mois qui se trouvaient déjà en situation de malnutrition aiguë modérée, 12 000 ont été pris en charge dans les unités nutritionnelles avec 76 tonnes d’aliments thérapeutiques prêt à consommer. Le PAM a également contribué au volet agricole en fournissant 675 tonnes de vivres à 2 700 ménages agriculteurs afin de les inciter à planter leurs graines plutôt que de les consommer pendant la période de semis.

Par rapport aux interventions directes de nutrition, l’UNICEF a formé et équipé les structures de santé pour assurer le suivi et la promotion de croissance de 8 900 enfants de moins de 5 ans. L’intervention de l’UNICEF a aussi permis à plus de 25 000 enfants de 0 à 5 ans de bénéficier de supplémentation en vitamine A et du déparasitage au Mebendazole ; quelque 11 000 femmes enceintes et allaitantes atteintes, y compris des gardiennes d’enfants (0 à 23 mois) ont reçu des conseils sur l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. L’UNICEF a réhabilité 42 sources d’eau et construit deux mini- systèmes d’adduction permettant à 192 000 personnes d’avoir accès à l’eau potable. Des dispositifs de lavage de mains et d’assainissement ont été construits dans 37 écoles de la zone d’intervention du projet permettant de prévenir les maladies d’origine hydrique.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse