Province du Kasaï-Oriental

par -
0 1127
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ngoyi Kasanji et la population en marche de soutien au chef de l’Etat

La population du Kasaï-Oriental exprime son soutien au chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange pour la relance des activités de la Société Nationale de Chemin de fer du Congo (SNCC) avec l’acquisition de 38 nouvelles locomotives dont 18 déjà réceptionnées au Katanga et le lancement incessant de la compagnie d’aviation nationale Congo Airways, dont le premier avion sur les deux achetés, se trouve déjà à Kinshasa. Dans la mesure où ces deux sociétés vont désenclaver la province est-kasaienne, ses habitants ont démontré leur joie immense, à travers une grande marche de soutien au Garant de la Nation. Ils sont venus de toutes les 5 communes de Mbuji-Mayi, le samedi 8 août 2015.

Selon notre source, ces manifestants avaient à leur tête le Gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji et les députés de la nouvelle province du Kasaï-Oriental. Ils brandissaient des calicots, effigies, drapeaux et pancartes. Au point de chute la Mairie de Mbuji-Mayi, les représentants des Forces vives ont lu plusieurs mémorandums au cours desquels, en dehors du soutien au président de la République, ils demandent également à Joseph Kabila de renouveler sa confiance à Alphonse Ngoyi Kasanji lors de la prochaine élection des Gouverneurs de nouvelles provinces.

Pour les forces vives de cette province, Ngoyi Kasanji a au cours de son mandat réalisé plusieurs ouvrages dans tous les secteurs de la vie. Il s’agit notamment de la construction d’au moins trois écoles modernes, la construction et l’équipement des centres de santé modernes, l’appui régulier des institutions d’enseignement supérieur et universitaire, la réhabilitation de la voirie urbaine et des routes de desserte agricole, la diplomatie agissante et la relance de l’agriculture. Ces actions ont été posées dans tous les 16 territoires et 2 villes de l’ancienne province du Kasaï-Oriental.

Pour les habitants du Kasaï-Oriental, le départ de Ngoyi Kasanji risque de pénaliser l’achèvement du Complexe Omnisports Kashala Bonzola, ce géant stade moderne de 22.000 places en pleine construction dans la ville de Mbuji-Mayi.

Des mémorandums

Par la suite, les forces vives de la province ont présenté leurs mémorandums. Le premier est des chefs coutumiers du Kasaï-Oriental réunis au sein de l’Alliance Nationale des Autorités Traditionnelles « ANATC » représentés par le député provincial Jaer Muendele Katuambi disent qu’ils gardent confiance en leur fils Ngoyi Kasanji pour continuer à diriger la province. Ils s’insurgent contre la dizaine de personnes sans mandat de la base, qui ont osé parler au nom du peuple kasaien, jeudi dernier à Kinshasa.

Par la suite, indique la même source, le  Club des Notables représentant les Sages de la Ville de Mbuji-Mayi qui étaient conduits à la marche par Ntumba Tshiapota, déclarent qu’ils n’ont jamais délégué un quelconque représentant à Kinshasa pour parler en leur nom. Grande était leur surprise d’avoir suivi les déclarations sans fondement faites par les 10 personnes susvisées à Kinshasa.

Le représentant des Mutualités et Groupes ethniques résidant dans la ville de Mbuji-Mayi, Robert Kanyiki Mesu a salué la réception du mémorandum de la population de Ngandajika a adressé au chef de l’Etat. Dans ce document,  les originaires de ce territoire refusent d’appartenir à la nouvelle province de Lomami. Ils veulent retrouver la province du Kasaï-Oriental avec laquelle ils partagent la même langue, disent-ils.

Les Associations féminines ont également lu et remis leurs mémorandums où elles rappellent que la vision du chef de l’Etat, à savoir la Révolution de la Modernité et le respect des droits des femmes et de la jeune fille, ne peut pour l’instant être pérennisée au Kasaï-Oriental que par Alphonse Ngoyi Kasanji qui a déjà fait ses preuves durant son premier mandat ;

La Jeunesse dont le porte-parole est Victor Ngeleka, président des étudiants de l’IFASIC Mbuji-Mayi a rappelé que la qualité de l’enseignement primaire, secondaire, professionnel, supérieur et universitaire au Kasaï-Oriental s’est nettement améliorée ces dernières années grâce aux nombreuses actions posées dans ce secteur par Alphonse Ngoyi Kasanji. Cette province est actuellement classée parmi les meilleures en ce qui concerne l’éducation des jeunes en RD Congo. A cette liste, il faut ajouter les Opérateurs du secteur diamantifère en province (Négociants, Trafiquants, creuseurs, etc.), enfin les sportifs.

Mais hier dimanche 9 août 2015 à Kinshasa, la communauté kasaienne vivant dans la capitale congolaise a organisé une grande matinée politique au Collège Boboto à la Gombe, pour dire non au Club d’opportunistes manipulés par des mains obscures qui s’étaient réunis au centre Fatima jeudi 6 août dernier pour lancer des messages d’incitation à la haine.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse