Province du Kasaï-Oriental:objectif obtenir le départ du Gouverneur Ngoyi Kasanji

par -
0 2183
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au sujet d’Alphonse Ngoyi Kasanji : L’AKORDE répond à la DAKOR

Dans un document parvenu à la rédaction du quotidien L’Avenir, les Amis du Kasaï-Oriental pour le Développement « AKORDE » a répondu à la mise au point de la Dynamique pour l’alternance au Kasaï-Oriental « DAKOR ». Dans ce document signé par M. Jean Bergman Nkongolo, président de l’AKORDE, consécutivement à la mise au point de la Dynamique pour l’alternance au Kasaï-Oriental, une association fictive qui n’a jamais connu d’existence juridique, abandonnée par ses véritables initiateurs et récupérée par des imposteurs qui se sont fixés l’unique objectif d’obtenir le départ du Gouverneur Ngoyi Kasanji de la tête du Kasaï-Oriental, quel que soit le résultat de son bilan. Pareil objectif ne peut avoir pour mobile que la haine.

Pour lui, la prétendue dynamique pour l’alternance au Kasaï-Oriental qui n’est rien d’autre que la personne de M. Kazadi Benoît reproche à Alphonse Ngoyi Kasanji de transformer ses échecs en victoires. M. Jean Bergman Nkongolo pose à cet ancien bourgmestre de la commune de Dibindi à Mbuji-Mayi plusieurs questions dont il attend la réponse : le retour du Kasaï-Oriental au premier plan des provinces éducationnelles, attesté par le ministère de l’EPSP est un échec ? La chute libre des prix des denrées de première nécessité en province est un échec ? La construction et l’équipement des hôpitaux de référence dans tous les territoires et deux villes, est-ce un échec ? Le retour des équipes du Kasaï-Oriental au premier plan du sport congolais et la construction d’un stade moderne est un échec? L’eau qui coule au robinet 24h/24 à Muene-Ditu, Ngandajika, Luilu, Lodja, Kabinda est un échec? L’éclairage public rétabli à Mbuji-Mayi et la fin des délestages dans la ville diamantifère est un échec ? L’embellie de la desserte en eau potable à Mbuji-Mayi est un échec? L’exemple de la démocratie, de la bonne gouvernance et de la stabilité des institutions reconnu au Kasaï-Oriental par le Rapport du PNUD sur la démocratie et la bonne gouvernance est un échec ? La liberté d’expression et d’opinion garantie par la constitution du pays, restaurée à la place de l’extrémisme politique qui avait élu domicile au Kasaï-Oriental caractérisé par la violence, viols et meurtres de porteurs des insignes du PPRD et du Chef de l’Etat ; est-ce l’autoritarisme? Les efforts d’Alphonse Ngoyi Kasanji pour faire liquider la mourante Sengamines ; ce qui fut à la base de la création de la SCIM, puis SACIM qui emploie actuellement plus de 500 travailleurs est un échec ?

Un des rares meilleurs gouverneurs

Au regard de tout ce qui précède, les Amis du Kasaï-Oriental pour le développement (AKORDE), avec l’accord des services de communication du Gouverneur de province, tiennent à préciser qu’Alphonse Ngoyi Kasanji est l’un des rares meilleurs gouverneurs que le Kasaï-Oriental ait connu, et rappellent que sa candidature actuelle à la tête de la nouvelle province du Kasaï-Oriental est la mieux venue pour tout esprit soucieux de son développement.

A titre illustratif, c’est sous le mandat d’Alphonse Ngoyi Kasanji que la ville de Mbuji-Mayi bénéficie de plus de 25 km de routes asphaltées, conformément aux standards internationaux. Les routes de desserte agricole ont été réhabilitées à telle enseigne qu’il est actuellement plus aisé de circuler à l’intérieur de toute la province.

Chaque territoire que comptait l’ancienne province a bénéficié d’au moins 3 nouvelles écoles sans compter celles réhabilitées. Les villes de Mbuji-Mayi et de Muene-Ditu n’ont pas été oubliées. Elles ont bénéficié de plusieurs écoles construites et réhabilitées. Ceci a eu pour conséquence le retour en force du Kasaï oriental, régulièrement classé parmi les premières à l’examen d’Etat et à l’examen National de fin d’études primaires. Le Gouvernement provincial a soutenu l’ensemble d’institutions de l’ESU établies au Kasaï-Oriental.

Plusieurs hôpitaux et centres hospitaliers ont été construits, réhabilités et équipés des matériels de la dernière technologie. Ici, il faut rappeler que c’est pour la toute première fois dans l’histoire de la province que l’Exécutif Provincial a créé un hôpital du Gouvernement où les personnels du gouvernement provincial et de l’Administration publique en province sont soignés gratuitement.

Ainsi, les propos selon lesquels le Gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji aurait transformé sa résidence officielle en un Comptoir d’achat de diamant, sont mensongers et dénoués de tout fondement et ne peuvent relever que d’une haine sans commune mesure, des gens à la recherche des tous faux arguments pour obtenir à tout prix le départ du gouverneur Ngoyi Kasanji, même en faisant des alliances avec le diable.

Une fois de plus, l’auteur de ce document croit que ces affirmations gratuites et calomnieuses démontrent à suffisance la haine qui anime leurs auteurs. En effet, le Gouvernement de la province du Kasaï-Oriental a toujours été contrôlé par l’Assemblée provinciale. A ce contrôle s’ajoute celui exercé par l’Inspection générale des finances et la Cour des comptes chaque année. Si réellement ladite Assemblée était une chambre d’enregistrement des volontés du gouverneur, que diraient les initiateurs de la prétendue mise au point des contrôles annuels exercés par la Cour des comptes et l’inspection générale des finances ?

Tout compte fait, M. Jean Bergman Nkongolo, président de l’AKORDE est d’avis que le passage d’Alphonse Ngoyi Kasanji à la tête du Kasaï-Oriental aura marqué les esprits par son caractère de bâtisseur, rassembleur et pacificateur. Sa mission n’est pas encore terminée et les Kasaïens soucieux de l’émergence de leur province veulent encore de lui à la tête de leur province.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse