Province du Kasaï: L’ANIC remercie le Chef de l’Etat pour avoir signé et promulgué la loi portant ordre des infirmiers

par -
0 5599
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est par une marche de réjouissance ce samedi 06 août 2016 que les infirmières et  infirmiers du Kasaï, à travers l’Association nationale des infirmiers du Congo, ont manifesté leur gratitude et remerciement au Président de la République, Joseph Kabila Kabange, pour avoir promulgué la loi instituant l’Ordre national des infirmiers.

Cette marche, partie de l’Aéroport national de Tshikapa avec escale à l’Assemblée Provinciale, a suivi l’avenue Lumumba asphaltée jusqu’au gouvernorat du Kasaï sous l’encadrement de la police nationale congolaise. Plus d’une heure de marche les blouses blanches du Kasaï étaient déterminées pour dire merci à Joseph Kabila.

Devant le Gouvernorat, Marc Manyanga Ndambo arrête momentanément ses activités et vient à l’écoute des infirmiers qui le considèrent comme un interlocuteur valable devant faire parvenir leur remerciement au Chef de l’Etat.

Dans l’exposé de motif de la marche, le Président de l’ANIC /KASAI, Tukandile Mbuyi Robert  a indiqué, les infirmiers ont exercé leur profession depuis plus de 64 ans comme auxiliaires des médecins selon l’ancienne loi de 1952 quel que soit leur expérience ou le niveau d’étude obtenu. Actuellement, pour donner des soins complets aux patients, l’OMS exige la présence d’une équipe multidisciplinaire travaillant en collaboration les uns envers les autres dans le seul but de sauver les vies humaines. Mais cette relation de collaboration n’a pas existé étant donné que l’ancienne loi ne reconnaissait pas l’infirmier comme collaborateur du médecin, alors que la profession infirmière est une discipline à part entière ayant ses théories et ses méthodes de travail.   Aujourd’hui, les Institutions de la République, ayant compris la pertinence  du problème ont valorisé la profession infirmière en votant et en promulguant une loi adaptée aux réalités de la pratique infirmière.  Selon le Président de l’ANIC/Kasaï, cette loi ne fait pas de l’infirmier un concurrent des autres membres de l’équipe de santé, mais plutôt un collaborateur capable d’apporter son expertise pour le bien des malades à leur charge.   Cette collaboration qui ne doit  exister non seulement dans le cadre de l’administration des soins aux malades  mais aussi et surtout dans le partage équitable de revenus et autres avantages sociaux. 

Mot de remerciement au Chef de l’Etat

   Le comité Provincial de l’Association Nationale des infirmiers du Congo en sigle ANIC dont nous sommes membres, tient à vous présenter, de vives voix, ses sincères remerciements au Président de la République, Son   EXCELLENCE JOSEPH KABILA KABANGE, pour son amour patriotique qui s’est caractérisé par la bonne foi à accepter volontiers de promulguer la loi instituant l’ordre des infirmiers tant attendue par cette corporation depuis plus de dix décennies.   A cause  cette grande considération, la corporation vous remercie et promet un soutient total et indéfectible dans toutes vos actions notamment le dialogue national et inclusif ainsi que le processus électoral.

Nous témoignons notre gratitude aux Honorables Députés nationaux et Sénateurs pour avoir accompli leur tache, mais aussi et surtout au Ministre National de la santé publique, qui s’est impliqué personnellement dans le dossier en donnant des grandes orientations qui, aboutissent à notre faveur. Ns serions ingrats si nous n’adressons pas nos remerciements aux Autorités Provinciales du Kasaï pour avoir autorisé cette marche marquant la joie de toute la corporation infirmière du Congo en général et en particulier celle de la province du k Kasaï. Nul n’ignore et ne peut dire le contraire à ce jour que la personne pleine de dévouement, de compensions et de l’amour du patient dés son admission jusqu’à sa sortie de l’hôpital reste l’infirmier. Mais  en face d’un problème de service quel que soit son ampleur et sa dimension, l’infirmier devrait être arrêté et jugé sans une base juridique appropriée. Et pourtant il est la pièce tournante dans la mise en œuvre du système de santé, mais aussi le principal acteur de soins de santé primaires. Grande est notre joie d’accueillir et saluer avec bravoures ce jour, l’ordre national des infirmiers qui nous donne la force avec le concours de vos services techniques, de bouter hors d’état de nuire tous les charlatans qui ont envahis et exercent illégalement la profession infirmière sans en être  inquiété   , car caché derrière les couvertures imper sables mais ils vont eux même prendre la poudre d’escampette étant donner qu’ils n’ont pas qualité d’engager la profession. Mme Lufukona Billy, trésorière de l’ANIC /Kasaï    qui a lu ce mot de remerciement a révélé que l’infirmier de Tshikapa n’a plus raison de ne pas soutenir Joseph Kabila.       

Réagissant à ces deux interventions, le Gouverneur Marc Manyanga Ndambo s’est associé aux infirmiers parce qu’ils ont fait ce qu’une société humaine doit faire «  c’est de remercier » , car c’est le remerciement qui élève l’homme. C’est ainsi qu’avec les infirmiers, Manyanga Ndambo a aussi remercié le Chef de l’Etat qui sait percevoir ce qui convient à son peuple, des frénétiques applaudissements s’en suivent avant que le Gouverneur note que l’ANIC a administré une belle leçon aux uns et autres , c’est donc la persévérance et la patience avant que ne se concrétise ce vœu. Selon le Gouverneur « dans la vie il n’y a pas des situations désespérées, il n’y a que les hommes qui désespèrent.

 De la Province du Kasaï, l’ANIC doit attendre l’implication des institutions provinciales dans la lutte contre les charlatans afin de restituer à la profession sa vraie valeur et sa vraie dimension parce que la province a besoin des personnes saines pour l’accompagner dans le développement.  

( Laurent Lukengu / Tshikapa)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse