Protections naturelles génitales de la femme

par -
0 645
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un professeur de biologie recommande l’hygiène intime

L’hygiène intime abusive pourrait tuer les protections naturelles génitales, car le vagin est un autonettoyant, a prévenu le professeur Odette Kabena. La primeur de la publication du document y afférent, a été réservé, lundi dernier, à l’ACP. Le document intitulé : « la pratique d’une bonne hygiène intime féminine », a été vulgarisé pour sensibiliser les femmes exposées aux hygiènes intimes abusives dans ce domaine. Le professeur montre que la répétition journalière de la toilette interne fragilise la muqueuse vaginale et occasionne de réelles difficultés gynécologiques et sexuelles. Une petite toilette intime au quotidien et biquotidien est largement suffisant, a-t-elle fait savoir. Mme Kabena a signifié qu’une bonne hygiène intime est nécessaire, pour des raisons d’ordre sanitaire et sociologique. Ceci pour limiter le développement local des microbes, et contribuer à l’acte sexuel en permettant aux partenaires de s’offrir l’un à l’autre un plaisir, tout en évitant des sécrétions génitales dues à une toilette non adéquate, et évitant également lors de l’accouplement, le dégagement de mauvaises odeurs. «  Dès son très jeune âge, la fillette apprend à accorder une attention particulière à son organe génital et à l’entourer des soins appropriés. Plus elle grandit et devenant sexuellement active, elle s’attache aux recettes qui peuvent lui permettre de conserver sa santé génitale et sexuelle » a-t-elle poursuivi. La biologiste a fait savoir que dans la société congolaise actuelle, où la majorité de familles se caractérisent par une insuffisance de communication sur l’éducation sexuelle, les programmes et manuels de l’école ne s’attardent pas sur les règles à appliquer si sur des dangers liés à de mauvaises pratiques d’hygiène intime.

La propreté corporelle chez une femme est l’un des éléments de la vie à ne pas négliger. Ceci ne veut guère dire qu’un homme doit négliger l’aspect propreté corporel.

Il faut marteler surtout chez les jeunes filles qui commencent à voir leurs menstrues, dit une mère de famille. Celle-ci constate que certaines jeunes filles, pendant leurs menstrues, se négligent à tel point qu’elles ne se lavent pas tôt. Et le fait de rester pendant longtemps en période des menstrues sans se laver, entraine de très mauvaises odeurs. D’ où, les parents se doivent d’être rigoureux avec leurs enfants, dès leurs bas âge, en les stimulant de se tenir chaque fois propre.

Vu sa physionomie par rapport à l’homme, la femme doit correctement et chaque jour prendre soin de son corps. Pas de façon abusive, mais avec trop de produits au corps, a souligné une éducatrice.

Pendant leurs menstrues, maintes jeunes filles profitant du relâchement de leurs mères, ne veulent pas se laver.

Il serait mieux que les parents sachent rester rigoureux envers leurs filles, les préparer avant le début de leurs menstrues, à bien prendre soin de leurs corps. Car abuser des soins, c’est encore détruire la protection naturelle.

L’hygiène génitale des femmes constitue un sujet pour lequel les barrières socioculturelles doivent être levées, a conclu Mme Kabena. Elle a été proclamée, dernièrement, Docteur en sciences, à l’issue de la soutenance de sa thèse intitulée : « Produits d’hygiène intimes des femmes à Kinshasa et leurs effets in vitro sur la croissance microbienne et la mobilité des spermatozoïdes ».

(Mamie Ngondo)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse