Protection solaire et cancer de la peau

par -
0 1248
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les excès de soleil accélèrent le vieillissement de la peau

La peau de couleur est bien mieux protégée des rayons ultraviolets que la peau blanche, grâce aux nombreux pigments de mélanine qu’elle contient. L’on estime que la peau noire protège cinq fois plus que la peau blanche des rayons du soleil. Le risque de cancer de la peau est beaucoup plus faible, indiquent les spécialistes. En cas de retour au soleil, la peau noire (qui est moins foncée quand elle n’est pas exposée), doit se réhabituer aux ultraviolets.

Enfin, rappelons que l’excès de soleil engendre un vieillissement cutané prématuré, aussi bien sur les peaux noires que sur les peaux blanches. Ces symptômes s’observent vers 50-60 ans et se traduisent par de petites taches de peau et des rides fines. Il est donc nécessaire de se protéger du soleil,en évitant de s’exposer aux heures les plus chaudes.

L’éclaircissement de la peau

D’après une étude menée par des chercheurs de l’USC (University of Southern California), l’usage des crèmes éclaircissantes s’est développé depuis une trentaine d’années, du fait du développement d’un désir d’éclaircissement qui semble lié à des motivations diverses, mais principalement liées aux canons de la beauté moderne.

Les méthodes anciennes utilisées en Afrique (shampoings ou détergents appliqués sur la peau) sont abandonnées depuis longtemps, mais de nouveaux produits encore plus agressifs sont vendus en masse dans les magasins spécialisés, dans les cosmétiques. Deux principes actifs sont utilisés dans ces produits : l’hydroquinone (interdite depuis 2003 ; elle dépigmente la peau « en confetti », avec de nombreuses petites taches blanches correspondant à des zones où la mélanine n’est plus fabriquée) et la cortisone (elle amincit la peau et l’atrophie, provoquant de larges vergetures surtout aux bras et aux cuisses, et des difficultés à cicatriser). La cortisone est un médicament et n’est pas autorisée à la vente libre. Elle se retrouve pourtant dans ces produits plus ou moins contrefaits. Les seuls traitements locaux ayant une autorisation de mise sur le marché contiennent des dépigmentant légers (acides de fruits, AHA, vitamine C, extraits de plantes dites à effet « hydroquinonique »).

L’usage de ces produits de blanchiment est malheureusement à l’origine de conséquences parfois irréversibles (vergetures, infections…). La peau fragilisée est alors plus sensible aux infections avec l’apparition de furoncles et d’abcès. Les effets hormonaux sont marqués par l’apparition de poils ou d’acné sur le visage. Plus rarement, l’utilisation excessive et très prolongée de ces crèmes contenant de la cortisone peut provoquer de l’hypertension, un diabète ou un dérèglement hormonal.

Les crèmes autorisées sur le marché sont en vente libre. Elles ne présentent pas vraiment de danger, mais peuvent être à l’origine d’allergies ou d’intolérances. Elles sont souvent grasses et peuvent entraîner d’acnés cosmétiques. Leur indice de protection solaire est trop faible pour être réellement protecteur.

Hydratation et prévention du vieillissement cutané

Les rayons ultraviolets agissent sur les cellules de la peau et brisent les chaînes d’ADN qui sont en permanence réparées par des enzymes. Mais ce mécanisme peut vite être débordé en cas d’exposition prolongée. Par conséquent, si les cellules de la couche basale, qui assurent le renouvellement cutané sont atteintes, la production de mélanine, de collagène et d’élastine diminue : c’est l’élastose solaire. La peau devient sèche et moins élastique, elle se pigmente de petites taches, les rides sont plus marquées… Les excès de soleil accélèrent donc très nettement le vieillissement de la peau.

Les pertes de cheveux

5% des personnes à peau foncée se plaignent de perte de cheveux, majoritairement des femmes. Il ne s’agit pas de perte de cheveux due au vieillissement des follicules pileux, mais plutôt d’une fatigue des cheveux et du cuir chevelu. Les cheveux crépus sont fragiles et difficiles à coiffer. Leur teneur en eau est faible et ils cassent très facilement lorsqu’ils sont secs. Les lavages, séchages et brushings prennent beaucoup de temps et abîment les cheveux. Même si l’industrie cosmétique essaie de mettre au point des produits moins agressifs depuis ces dix dernières années, il n’existe pas de produit anodin, ni de méthode efficace pour réparer des cheveux abîmés. Toutefois, ils repoussent au bout de quelques semaines si l’on respecte ces quelques règles : éviter les longs brushings ; éviter les produits de lissage chimiques et, au pire, ne les utiliser que toutes les dix (10) semaines ; brosser doucement les cheveux ; utiliser les après-shampoings et masques réparateurs.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse