Prostitution des mineures, La prophétesse Lyllian Ngoly déplore : « les jeunes sont exposés au phénomène Tumpadi »

par -
0 426
La prophétesse Lyllian Ngoly (ph. Divine)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les jeunes de la République démocratique du Congo  sont confrontés à un déficit de rationalité dans leur vie sexuelle. Pourtant, l’abstinence est recommandée aux filles de même qu’aux garçons.  La prophétesse Lyllian  Ngoly est responsable de l’Eglise Sinaï Church, située à Bandalungwa – Bambolé. Elle est d’avis que la jeune fille a intérêt à s’abstenir de toute « consommation sexuelle » avant le mariage. Ceci pour éviter les grossesses non-désirées et des infections sexuellement transmissibles.                      

La RDC, pays qui valorise les coutumes ancestrales, est aujourd’hui en crise des mœurs. Non seulement elles disparaissent petit à petit mais aussi, le pays subit la dégradation  à tous les  niveaux.

Jadis, l’acte sexuel se faisait avec beaucoup de pudeur mais aujourd’hui, nos jeunes sont exposés au phénomène « Tumpati » qui est la prostitution des mineures.  Cette habitude déplorable  est souvent retrouvée dans le Grand  Kasaï,  précisément dans la ville de Mbuji-Mayi. Là-bas  la prostitution des mineurs devient  insupportable. Sur le plan spirituel, au cas où cet acte est fait avec un sorcier, ou encore un occultiste, il en résulte une contamination spirituelle, autrement appelée  initiation.

En effet, poursuit la Messagère de Dieu, les jeunes n’ont plus horreur de se prostituer. La  virginité, pour eux, n’est plus quelque chose d’important  à garder. Alors qu’aux temps anciens, pour se marier il fallait être en bon état, c’est-à-dire vierge. Toutes les filles se gardaient et attendaient la nuit des noces pour consommer le mariage. Cela évitait à la société le déferlement de maladies et de grossesses non-désirées,  comme cela est le cas actuellement.

De nos jours, le taux de filles mères ne fait qu’augmenter, suite surtout à l’impatience  des jeunes. Comme le dit un adage : «  le plat ne se mange pas à chaud », chose que les jeunes de ce temps refusent de prendre en considération. Ils veulent consommer avant même qu’ils soient officiellement mariés. Les jeunes filles et garçons, mineurs ainsi que majeurs sont habitués à sauter les étapes qui sont : les fiançailles, la  dot, ainsi que la bénédiction nuptiale. Actuellement, la plupart des couples vivant en concubinage ont foutu en l’air le respect de toutes ces étapes. La débauche est devenue une habitude, une seconde nature. Tout en faisant cela, les jeunes filles surtout elles, ne tiennent pas compte des conséquences que cet acte pourrait entrainer : la perte de dignité, l’exposition à des risques d’infections sexuellement transmissibles, la contamination spirituelle …

Beaucoup de filles ont été initiées au travers l’acte sexuel. Quelques-unes ont même perdu leur maternité, à cause du plaisir de courte durée, mais qui a été partagée avec une personne de haute spiritualité maléfique.

La foi chrétienne interdit formellement toute consommation avant la dot et la bénédiction  nuptiale, car la Bible défend l’acte sexuel hors mariage, a renchéri la sœur Phalone  Amina, fidèle de l’église Sinaï Church.

           

(Kassa Ngoly Divine,  stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse