Prophylaxie du VIH par voie sexuelle: Autorisation de l’utilisation du « Truvada » dès ce 28 février

par -
0 423
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est depuis une année que le « Truvada », médicament destiné au traitement de l’infection par le VIH chez l’adulte, a bénéficié d’une autorisation temporaire d’utilisation dans la prophylaxie du VIH par voie sexuelle. Et dès ce 28 février, il sera homologué et accessible dans le monde, afin de réduire la contamination du Sida.

Déjà en Europe, près de 3 mille patients ont reçu ce traitement. Selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé, le « Truvada » ne protégerait pas à 100% les patients. Ces derniers doivent être suivis régulièrement par leur médecin, car ce traitement préventif est lié à des risques de toxicité rénale provoqués par tenofovin disoproxil fumarate, un des principes actifs du médicament.

Les patients doivent en outre, se contraindre à un dépistage du VIH au minimum tous les 3 mois, car il existe un risque de séroconversion sous traitement pouvant être associé à l’apparition de mutation de résistance du VIH/SIDA. Le traitement sera initié par un médecin spécialiste hospitalier, selon cette agence, et pourra ensuite être renouvelé par un médecin généraliste dans la limite d’un an.

Pour rappel, c’est en 2015 que l’ANSM a établi une recommandation temporaire d’utilisation du Truvada dans la prophylaxie pré-exposition au VIH, en tant qu’outil additionnel d’une stratégie de prévention diversifié, devenue effective le 04 Janvier 2016.

Cette stratégie de prévention a consisté à proposer à une personne qui n’a pas le VIH, qu’elle n’utilise pas systématiquement des préservatifs, et qui est à haut risque de contracter le virus ; un médicament actif, afin de réduire voir empêcher le risque de contracter ce virus. Ce traitement anti rétroviral associé à dose fixe deux molécules anti-VIH à savoir « l’entricitabine » et le tenofovin disoproxil fumarate. Le Truvada est donc le nom d’une Co-formulation de 2 médecins anti- VIH à dose fixe. Il s’agit d’une seule pilule renfermant à la fois du tenofovin et du FTC. Il est utilisé en association avec d’autres médicaments pour le traitement des personnes vivant avec le VIH. Le Truvada est aussi prescrit aux personnes séronégatives, dans le cadre d’un ensemble d’outils de prévention afin de réduire le risque de transmission du VIH. Ce médicament a comme effets secondaires courant : l’étourdissement, les maux de tête, nausées et vomissements. De noter que le Truvada se prend une seule fois par jour avec ou sans aliments. La prescription du Truvada va de pair avec l’utilisation du préservatif, indispensable pour renforcer la protection contre le VIH et des infections sexuellement transmissibles.

COMMENT LES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH UTILISENT-ELLES LE TRUVADA ?

Cette pilule bleue est utilisée en association avec d’autres médicaments anti-VIH tels que les analogues non-nucléotidique ou les inhibiteurs de la protéase. Les associations de ce genre sont appelées thérapie antirétrovirale.

Mise en garde.

Il est possible d’observer un taux d’acide lactique supérieur à la normale dans le sang. Ce problème, désigné par le nom «  Acidose lactique, se produit chez certaines personnes séropositives recevant le tenofovin, le TFC ou des médicaments anti-VIH apparentés. Les femmes qui font de l’embonpoint courent un risque accru d’acidose lactique se met les personnes atteintes d’acidose lactique se met à gonfler à cause de l’accumulation de dépôts graisseux. Les personnes atteintes d’hépatite B recevant le Truvada et cessent l’usage de ce dernier pas en outre, être utilisé dans le cadre d’une triple association d’analogues parce que le traitement n’a pas fait la preuve de leur efficacité contre le VIH. Il faut noter aussi que des cas d’échec thérapeutique se sont produits chez certaines personnes ayant une charge virale élevée.

Le Truvada est offert sous forme de comprimés, dont chacun renferme 200mg de FTC et 300mg de tenofovin. La prosologie standard pour les adultes est d’un comprimé par jour, avec ou sans aliments, en association avec d’autres médicaments anti- VIH. Lorsque cette prévention du VIH, la prosologie  standards de Truvada est d’un comprimé par jour, pris tous les jours.

(Fanny Anifa Kasemwana)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse