Promotion des investissements: La Rdc présente à la Diplomatic Garden Party 2018 à Paris

par -
0 226
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Co-organisatrice de ce rendez annuel des investisseurs par le biais de son Ambassade, la RDC représentée par une délégation de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), a comme dans tous les rencontres internationales auxquelles elle prend part, présenté le potentiel énorme que présente la RDC afin de mieux attirer les investisseurs.

Pendant plusieurs heures, le Directeur général de l’Anapi et les membres de la délégation congolaise ont répondu aux questions et préoccupations des visiteurs du stand RDC placé pour la circonstance, indique notre source. Des visiteurs parmi lesquels des personnalités du monde des affaires comme M. Elie Nkamgeue, Président du club “efficience”( le Club Efficience est le hub économique et sociétal des 54 pays d’Afrique, et est aussi le 1er réseau économique panafricain de France et d’Europe), M. Didier Vidal, Directeur de publication du magazine la Lettre Diplomatique et organisateur de la Diplomatic Garden Party ou encore de la ministre d’État aux Affaires de la jeunesse des Emirats Arabes Unis, Chamma Al-Mazroui venue elle aussi se renseigner sur la RDC.

Selon la même source, M. Anthony Nkinzo, Directeur général de l’ANAPI a peint de manière détaillée, chiffres et images à l’appui, le tableau qui reprend le potentiel de la RDC ainsi que les raisons d’y investir. De ses 100.000 mégawatts de capacités hydroélectrique qui représente 23% du potentiel mondial en passant par ses 80 millions de terres arables, ses 3 millions 685 milles km2 de bassin hydraulique mondial ajouter à cela les 250 millions de consommateurs de son marché interne et frontalier pour terminer par ses ressources minières et sa main d’œuvre jeune, les visiteurs du stand de la RDC ont reçus toutes les informations pertinentes relatives aux secteurs prioritaires du Gouvernement et ce, en présence de l’Ambassadeur de la RDC en France, Christian Ileka Atoki.

Plusieurs pays ont également exposés leurs potentiels dans ce village des relations internationales à l’exemple du Gabon, du Népal, de l’Azerbaïdjan, du Honduras, du Suriname, du Togo, de l’Inde, de l’Ouganda, du Japon et des Emirats Arabes Unis.

Anthony Nkinzo échange avec Étienne Giros

En marge de cette importante rencontre des investisseurs du monde, le Directeur général de l’Agence Nationale pour la Promotion des investissements (ANAPI) a eu une séance de travail avec le Président Délégué du Conseil Français des Investisseurs en Afrique, CIAN. Anthony Nkinzo Kamole et Étienne Giros ont ensemble analysé les quelques challenges qui peuvent constituer un frein pour les opérateurs économiques français désireux de s’implanter en RDC.

Étienne Giros, Président Délégué du CIAN qui a reconnu l’énorme potentiel de la RDC, a précisé que le travail commun du CIAN et de l’Anapi est de convaincre les entreprises et de surmonter les craintes qu’elles peuvent avoir sur le climat général des affaires sur le territoire congolais. Le DG de l’Anapi a exhorté le secteur privé français par le biais du Président Délégué à changer sa perception quelque peu négative de la RDC et a exhorté les interlocuteurs à obtenir les informations concernant le pays par des voies autorisées comme l’Anapi.

Profitant de l’occasion le DG Anthony Nkinzo a informé son interlocuteur des grands changements opérés dans le pays pour améliorer le climat des affaires.  Les deux parties ont annoncé au sortir de cette séance  de travail que la collaboration entre le CIAN et l’Anapi prévoit dans un futur très proche l’établissement d’une liste des secteurs prioritaires des investissements en RDC et ensuite de développer des actions communes d’ici la fin de l’année en cours et le début de l’année prochaine.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse