Projet de loi de finances de l’exercice 2016: Bientôt le rapport de l’Ecofin débattu en plénière

par -
0 535
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Commission économique, financière et contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale se réunit depuis 17 jours dans la salle de la commission pour examiner, toiletter et réajuster le projet de loi de finances de l’exercice 2016.

Au regard du délai imparti de 17 jours, les élus membres de ladite commission sont à pied d’œuvre depuis l’adoption en plénière dudit projet de loi de finances présenté par le Premier ministre, Matata Ponyo Mapon, en date du lundi 26 octobre 2015.

Après les observations et préoccupations soulevées par les députés nationaux lors de l’examen du projet de loi, en plus des réponses apportées par le Premier ministre 48 heures après, la Commission qui a la charge d’harmoniser ce projet en tenant compte des observations et préoccupations des députés nationaux aussi bien de la Société civile, que des hommes d’affaires, s’emploie à cette tâche en vue de présenter les conclusions du rapport pour son examen, peu avant son adoption finale en plénière.

Du moins, le président de la Commission a bien fourni quelques indications qui sous-tendent ce projet de loi de finances de l’exercice 2016 au Journal L’Avenir.

Pour Jean-Luc Mutokambali, « Le dead line qui nous a été imparti à nos travaux est de 17 jours. Aujourd’hui, nous sommes au 17ième jour, nous avons fait ce que nous faisons d’habitude, c’est-à-dire, passer aux auditions de différents gestionnaires des entreprises de l’Etat, les services mobilisateurs des recettes à savoir les régies financières, les services d’assiettes qui sont contenus dans les différents ministères sectoriels. Nous sommes passés au peigne-fin des différentes prévisions d’allocations des ressources au niveau des dépenses ; nous avons reçus toutes les observations de la Société civile, de la communauté des hommes d’affaires regroupés au sein de la FEC. Nous avons discuté avec toutes les administrations concernées par le budget de l’Etat. Nous sommes au dernier jour de nos travaux qui consistent effectivement à présenter à la plénière de la Commission économique, financière et contrôle budgétaire de l’Assemblée nationalele rapport condensé pour qu’il puisse être examiné et adopté. Si tout va bien, ce soir, nous allons déposer les rapports sur le bureau de l’Assemblée nationale pour la plénière ultime d’adoption au niveau de notre chambre», a dit le président de la Commission.

En outre, le volume du budget tel que présenté par le Premier ministre n’est pas le même. A ce sujet, les lignes du budget ont changé, tel nous affirme le Président de la Commission économique, financière et contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale. « Il y a eu une petite amélioration, le contexte économique international n’est pas bon et comme vous le savez, notre économie dépend du commerce extérieur, c’est-à-dire il y a les importations, les exportations. Vous savez ce que nous exportons, c’est les matières premières, les mines et le pétrole malheureusementqui sont frappés. Malgré toute la bonne volonté, malgré toute l’expertise et donc malgré toute la bonne volonté déployée, nous avons pu réaliser qu’une augmentation de 0,91% en terme de recettes que nous avons réalloué en terme de dépenses aux dépenses essentielles à savoir les élections, le social, c’est-à-dire l’éducation primaire, secondaire, professionnelle et universitaire et aussi les investissements à caractère de développement dans le secteur de développement rural et de l’agriculture », a fait savoir le député national Jean-Luc Mutokambali, Président de la Commission économique, financière et contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale.

(Pius Romain Rolland)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse