Programme Village assaini

par -
0 598
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La certification du village Busira marque la journée internationale des toilettes 2015 marquée

Loin d’être une blague, 2,5 milliards de personnes à travers le monde n’ont pas accès à des installations sanitaires correctives, et 1,1 milliard de personnes font leurs besoins dans la nature.

D’ici à 3 ans, l’ONU veut éradiquer en partie ce problème. C’est la raison d’être de la célébration, le 19 novembre de chaque année, de la Journée internationale des toilettes décrétée par l’ONU.

Comme on peut le savoir, le programme Village et Ecole assainis dans son approche communautaire visant à l’accompagnement des communautés villageoise et scolaire rurales et périurbaines dans l’acquisition des toilettes hygiéniques, dans leur utilisation correcte et en enfin dans la pratique de lavage des mains suivant les moments critiques, est une barrière sanitaire efficace contre la propagation de plusieurs maladies contagieuses dont le choléra, réputé affection liée à la mauvaise gestion des excrétas.

Les résultats scientifiques, a en croire l’Atlas du programme village et école assaini, 2011, ont démontré que le seul geste de se laver les mains avec du savon/cendre réduit de 44% le taux de morbidité diarrhéique. Enfin, quand le village est assaini, les selles d’enfants dans les cours des ménages sont réduites de 32 à 7%, tandis que 96% des ménages disposent de latrines familiales dont 87% sont hygiéniques (sans odeur, pas de matières fécales tout autour, pas de mouches vertes).

Voilà pourquoi, chaque année en RD Congo, plus précisément à Kinshasa, l’anniversaire de la Journée internationale des toilettes a toujours était objet d’une grande célébration dans un Village ou Ecole assaini dans un site choisi à la périphérie de la ville par le Programme gouvernemental Village et Ecole Assainis. Cette année 2015, le révolu des responsables du Programme de la Ville-province de Kinshasa est jeté sur le Village assaini Malebo situé dans la Zone de santé de Maluku I.

Avec l’appui de l’UNICEF, la Coordination provinciale de l’Hygiène-Ville de Kinshasa, sous l’égide de Mme Isabelle Lumbwe Isangu, médecin provincial de l’Hygiène-Ville et Point-focal provincial du Programme Village assaini Ville-Province de Kinshasa, a célébré la Journée mondiale des toilettes sous le thème international : « Assainissement et nutrition» devant un parterre d’élèves.

L’objectif de l’activité était de contribuer à la promotion de la bonne santé de la population congolaise en général et Kinoise en particulier. Elle visait à sensibiliser la population sur l’importance, l’entretien et l’hygiène d’une toilette ainsi que la pratique de lavage des mains après son utilisation ; à organiser la visite des toilettes dans le village et école assainis du lieu ; à exposer une toilette mobile ; à organiser les saynètes, les chants et poèmes sur les pratiques essentielles liées à l’hygiène des toilettes ; etc.

Cette journée a connu un sous- événement, c’est la certification du village Busira, déclaré désormais assaini. La cérémonie a eu lieu dans l’enceinte de l’Ecole primaire Vedruna située dans la zone de Sante de N’djili, au cours de laquelle le drapelet de certification a été remis à la présidente du village Busira (communauté d’au-moins 200 ménages).

Au Programme, il y a eu succession des mots de bienvenue respectivement du médecin chef de zone de N’Djili, une représentante des élèves, puis un mot de circonstance du délégué de l’Unicef et du Point-focal Village assaini. Les différentes communications ont été intercalées par des chants, récitals, poèmes et présentations des saynètes par les élèves de cette formation scolaire.

La Journée mondiale des toilettes fait partie de grands enjeux de santé publique à portée internationale. Selon l’Ambassadeur de Singapour aux Nations Unies, si tout le monde à travers le monde avait accès à une toilette sanitaire, l’on sauverait 200.000 enfants.

La toilette, il s’agit de « question de dignité », avait martelé Jan Liasson, Vice-secrétaire général de l’ONU, qui aimerait que toute la population mondiale ait « accès à des installations sanitaires correctes.» L’objectif des Nations Unies est que d’ici fin 2015, une moitié de 2,5 milliards de personnes n’ayant pas de toilettes puisse accéder à des installations sanitaires correctes et à de l’eau potable.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse