Processus électoral: Norbert Basengezi au Maniema pour sensibiliser la population

par -
0 590
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le vice-président de la Commission Electorale Nationale indépendante, CENI, Norbert Katitima Basengezi, s’est rendu  à Kindu dans le chef-lieu de la province de Maniema le mardi 31 mai dernier, pour une visite prévue dans le cadre du déroulement des activités liées au processus électoral en cours. Là, il a dû mettre son temps pour expliquer aux habitants de Kindu les défis majeurs à relever, notamment la révision du fichier électoral qui doit être d’abord précédé par le préalable recrutement des agents pour l’enrôlement des électeurs. Toutes ces explications du vice-président ont été tenues lors d’un rassemblement dans la salle de conférence COLFADEMA, en présence du président de l’Assemblée Provinciale de Kindu, et du gouverneur de la province, Pascal Tutu Salumu qui étaient accompagnés de tous les membres de son gouvernement.

Il n’y aura pas d’élection de quelle que nature que ce soit en République Démocratique du Congo, sans un fichier électoral révisé et accepté par tous. Voilà ce qu’a démontré le mardi 31 mai à Kindu le vice-président de la CENI.

Norbert Katitima Basengezi est arrivé au Maniema, à la fois, pour annoncer le recrutement des agents pour l’enrôlement et échanger avec tous les acteurs électoraux sur toutes les questions sans tabou, qui font l’actualité des élections. Norbert Katitima a démontré aux habitants que le retard actuel du processus électoraux n’est pas attribuable à la CENI, plutôt aux acteurs politiques tant de la Majorité que de l’Opposition et même de la Société Civile qui se bloquent mutuellement. Il y a raison d’actualiser le fichier électoral dont l’unanimité des acteurs prouvent qu’il contient une certaine incohérence a-t-il expliqué si l’on veut que les résultats électoraux ne soient pas contestés plupart. Il faudra seize mois au total pour ce travail et la CENI annonce le recrutement de cent mille agents pour accélérer le processus qui jusque-là n’a bénéficié que le financement exclusif de la RDC.

La CENI fait face au défi financier, logistique et sécuritaire pour atteindre ses objectifs. Mais qui attend l’appropriation du message par la population et tous les acteurs qui sont d’ailleurs sortis très satisfaits et réconfortés après cette communication du Vice-président de la CENI.

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse