Processus électoral: Malumalu satisfait de la réunion du Comité de partenariat

par -
0 646
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Abbé Apollinaire Muholongo Malumalu a animé un point de presse le vendredi 12 juin 2015, pour donner le contenu de la réunion du Comité de partenariat. En effet, cette réunion est importante parce qu’elle permet que les partenaires clés d’appui au processus électoral puissent se retrouver ensemble à savoir : le Gouvernement de la République, les partenaires au développement et la CENI elle-même qui est donc l’acteur clé dans l’organisation des élections. « Cette réunion était importante parce que ça faisait longtemps qu’il n’y a pas eu de réunion et elle nous a permis de faire l’état des lieux du processus électoral », a expliqué le président de la CENI, qui a ajouté que l’état du processus électoral sur plusieurs points, d’abord les acquis de l’opération de stabilisation des cartographies opérationnelles et de fiabilisation du fichier électoral, puis un point sur le budget électoral lui-même, un point sur l’inscription des candidats aux élections provinciales, un point sur le calendrier électoral lui-même. Il y a maintenant une bonne nouvelle, ce que le projet PACEC est maintenant au point et qu’il a été adopté par les partenaires. Tous les partenaires ont insisté sur le fait qu’ils sont disposés à appuyer le processus, un processus qui soit crédible, un processus qui soit réaliste, un processus qui respecte évidemment tous les éléments clés déjà connu, c’est-à-dire, les questions constitutionnelles qui concernent le processus lui-même, les questions de l’intégrité électorale, le professionnalisme lui-même de la CENI qui a été salué, encouragé mais qui doit encore se consolider. Enfin, il y a plusieurs experts qui sont arrivés pour soutenir la CENI et les autres vont continuer à arriver.

L’Abbé Malumalu a annoncé que la semaine qui vient, il y aura la rencontre dans le format qu’on a déjà convenu entre la Majorité et l’Opposition pour débattre des questions qui étaient restées en suspens lors de la première réunion.

Les assurances de Salomon Banamuhere

Au même point de presse prenait également part le ministre Salomon Banamuhere de la Décentralisation, qui a expliqué que son rôle est de pouvoir rassurer les partenaires que le Gouvernement va pouvoir remplir et réaliser son contrat spécialement en ce qui concerne le financement et mais aussi en ce qui concerne la sécurisation et des acteurs politiques au processus électoral avant, pendant et après les élections et a salué également le travail technique qui a été réalisé par la CENI. Tout en tenant compte de la situation politique particulière de la Rdc selon laquelle le pays passe de 11provinces à 26, ce qui va donner du travail supplémentaire à la CENI.

Et afin, il a dit que le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange a montré l’importance qu’il attache à ces prochaines élections qu’il veut crédibles, transparentes et apaisées et opposables à tous. C’est pour cela qu’il les a reçus hier, et c’est aussi encore une garantie supplémentaire formelle et absolue pour montrer que les élections se tiendront réellement conformément au calendrier de la CENI.

L’ONU reste vigilante

« Nous avons vu que le travail accompli inclus une cartographie électoral qui est peut être la meilleure que ce pays ait connue depuis sa fondation. Ça inclut un système d’enregistrement des candidatures et j’ai eu l’occasion de visiter quelques Bureaux de Réception et Traitement des candidatures la Vice-ministre de l’Intérieur et je peux vous affirmer que les personnels qui étaient là étaient professionnels et vraiment dévoués à sa tâche », a dit Ray Torres, Directeur de la division des affaires politiques de la Monusco, avant d’ajouter que le fait que la fiabilisation du fichier électoral a été faite, cela prouve que l’audit va avoir lieu.

Il a renchéri en disant qu’il était prévu, il y a quelques jours, mais à cause des problèmes qui n’étaient pas du ressort du Gouvernement, la Monusco a été invitée par la CENI à jouer le rôle d’observateur dans cet audit, un exercice qui est très important pour rassurer la population. « Nous l’espérons sur la qualité de ce fichier électoral. Nous avons été très heureux aussi d’avoir l’occasion à la suite de la réunion du représentant spécial et plusieurs ambassadeurs hier avec le Président de la République, d’entendre aujourd’hui le même message d’attachement à la constitution, d’attachement à au calendrier électoral, d’attachement à des élections crédibles et transparentes, dans un climat qui permette un débat apaisé », martèle-t-il, tout en insistant sur le fait que nous avons renouvelé l’attachement de la Monusco à tous. Nous avons renouvelé notre offre d’appui, mais nous avons aussi souligné que le Conseil de sécurité nous avez demandé de conditionner cet appui logistique et technique par certains points: avoir pendant la période pré-électoral, électoral et même après un espace politique adéquat et que le droit de l’homme soit protégé et connu. Enfin, que le processus en soi soit crédible.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse