Processus électoral: L’UE réitère son appel au dialogue

par -
0 742
Norbert Basengezi échange avec l’Envoyé spécial
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A travers l’Ambassadeur Koen Vervaheke, Envoyé spécial dans la région des Grands Lacs,  l’Union européenne plaide en faveur d’un dialogue politique national inclusif qui permettra de lever des options politiques consensuelles  pour une bonne organisation des élections. Et ce, y compris le budget de ces élections,  la planification et le soutien à la CENI à travers les experts attitrés de la Communauté internationale qui travaillent main dans la main avec la Centrale électorale

*Il a été informé du lancement, dès le 31 juillet prochain à Gbadolite, de l’opération de révision du fichier électoral. Le choix du Nord-Ubangi comme province de lancement de l’opération est justifié par plusieurs raisons, notamment le fait que le besoin en kits (412 kits) est inférieur aux 500 kits du premier lot de livraison par le fournisseur ; la promotion du genre avec la seule dame élue comme gouverneur de province ; la possibilité de gestion du paramètre crucial des déplacés ; le test du plan de déploiement du matériel et la plainte de la population et élus du fait que les mises à jour du fichier électoral se clôturent toujours dans leur province depuis 2005-2006

Le dialogue politique national inclusif tel que convoqué par le Chef de l’Etat ne cesse de provoquer le soutien de toute la communauté internationale. Celle-ci, loin de se limiter à des déclarations, n’a pas manqué de dépêcher ses émissaires sur terrain à Kinshasa. L’Union européenne étant parmi les membres du Groupe de soutien à la Facilitation mobilise, non seulement pour la tenue du dialogue, mais aussi pour obtenir du Gouvernement de la République le financement du processus électoral. A cet effet, l’engament de la Rd Congo n’est pas à démontrer, d’autant plus que le 30 juin dernier, lors de son message à la Nation, le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a rassuré que toutes les dispositions ont été prises, en vue du financement du processus électoral, dans toutes ses séquences, tels que prescrits par la loi, mais également en vue de sa sécurisation. « Et comme en 2006 et en 2011, tous les moyens logistiques de l’Armée seront mobilisés et mis à la disposition de la CENI à cette même fin », insiste-t-il.

C’est dans cette perspective que l’Envoyé spécial de l’Union européenne pour la région des Grands Lacs, l’Ambassadeur Koen Vervaheke, a eu hier un tête-à-tête fructueux avec les membres du Bureau de la CENI sous la conduite du Vice-président Norbert Basengezi.

A en croire une dépêche de la CENI, ces deux parties ont passé en revue l’état du processus électoral en République Démocratique du Congo pour appréhender au mieux les efforts fournis jusqu’ici par la CENI dans le sens des préparatifs des élections. L’Envoyé spécial de l’Union européenne a présenté à la CENI les condoléances des pays membres de son organisation en mémoire de la disparition de l’Abbé Apollinaire Malumalu, pour lequel elle garde d’inoubliables souvenirs.

Au sortir de l’audience, l’Ambassadeur Koen Vervaheke s’est confié à la presse nationale : « Nous avons parlé uniquement des élections avec la refonte du fichier électoral qui est une bonne chose et permettra l’organisation des élections  elles-mêmes. Toutefois, une seule conclusion : il faut un dialogue qui permettra de lever des options politiques consensuelles  pour une bonne organisation de ces élections », dit-il.

A la question de savoir quelle est la position de l’Union européenne sur ce processus et que pourrait être la nature du soutien de l’UE au financement des élections congolaises, Koen a plaidé pour le dialogue qui va clarifier le calendrier électoral, le budget de ces élections et la planification et soutiens à la CENI à travers les experts attitrés de la Communauté Internationale qui travaillent main dans la main avec la CENI.

Soulignons que M. Vervaeke Koen, Envoyé spécial de l’Union européenne pour la Région des Grands Lacs, a été reçu par le Premier ministre, Matata Ponyo, avec lequel il a eu des entretiens fructueux mardi aux Jardins des Premiers, à l’Hôtel du Gouvernement. A l’issue de l’audience lui accordée par le Premier ministre, il s’est dessiné que l’Union européenne (UE) traduit son engagement à apporter sa contribution en faveur du dialogue congolais inclusif projeté à fin juillet 2016. En présence de Jean-Michel Dumond, représentant de l’UE en RDC, Vervaeke Koen a souligné l’appui de l’Union Européenne quant à la résolution de la crise en RDC.

En outre, à en croire l’hôte de Matata Ponyo, « l’objectif visé est celui de trouver une issue consensuelle et politique à la situation actuelle car, on sait qu’on doit aller vers les élections et nous estimons que le dialogue est le meilleur  moyen pour aboutir à cette voie consensuelle… » « Evidemment, a insisté Envoyé spécial de l’Union européenne pour la Région des Grands Lacs, « c’est de la responsabilité du Premier Ministre avec qui nous nous sommes entretenus à voir comment mobiliser les moyens financiers, comment également financer les élections. Mais je crois que de part et d’autre, nous avons fait des progrès. C’est pourquoi, il faut mettre en place des mesures d’apaisement qui permettent de lancer ce dialogue rapidement », a insisté Vervaeke Koen.

Corneille Nangaa confirme le lancement de l’enrôlement des électeurs pour le 31 juillet 2016

Avant de convier les membres de la Commission d’Intégrité et Médiation Electorale (CIME) à procéder à la signature des livres de condoléances, le Président de la CENI, Corneille Nangaa a informé ses visiteurs du lancement à Gbadolite dès le 31 juillet prochain de l’opération de révision du fichier électoral et de la délivrance le même jour de la première carte d’électeur sécurisée.

Le choix du Nord-Ubangi comme province de lancement de l’opération est lié aux faits suivants : le  besoin en kits (412 kits) inférieur aux 500 kits du premier lot de livraison par le fournisseur ; promotion du genre avec la seule dame élue comme gouverneur de province ; possibilité de gestion du paramètre crucial des déplacés test du plan de déploiement du matériel ; plainte de la population et élus du fait que les mises à jour du fichier électoral se clôturent toujours dans leur province depuis 2005-2006. Evidemment, un troisième facteur : c’est que la distance qui sépare la capitale Kinshasa du Nord Ubangi est d’autant plus importante qu’elle va permettre à la CENI de tirer les leçons en termes des défis ou des paramètres qu’on peut retrouver dans les autres provinces et préparer donc l’enrôlement dans ces provinces.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse