Processus électoral: La session de formation Lead à Madagascar se clôture ce vendredi

par -
0 679
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La session de formation Lead sur le leadership et la gestion des conflits pour les acteurs électoraux, à laquelle participe le rapporteur adjoint de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), le professeur Onesime Kukatula Falash, se clôture demain vendredi 24 avril 2015.

Organisée à l’initiative du Centre européen d’appui aux processus électoraux (Eces), cette formation vise à renforcer les capacités des membres de la Commission électorale nationale indépendante de la Transition (Ceni-T) du Madagascar et du Kmf-Cnoe en matière électorale à la veille des élections communales. Parmi les matières inscrites à l’ordre du jour, il y a notamment les concepts fondamentaux Lead, la présentation du cycle électoral et de ses phases de vulnérabilité et les conflits électoraux. C’est ce qu’indique une note d’information de la cellule de la Communication de la structure électorale congolaise.

Cette note renseigne par ailleurs que l’inscription des candidats pour les élections des députés provinciaux se poursuit aux Bureaux de réception et traitement des candidatures (Brtc). «  Les Brtc ont été ouverts depuis le mercredi 15 avril 2015. Au total, 171 Brtc sont implantés dans les locaux des antennes de la Ceni ou leurs dépendances à travers toute la République démocratique du Congo », peut-on lire dans ce document, distribué à la presse hier lors du point de presse hebdomadaire de la Mission des Nations Unies pour la stabilité de la Rdc (Monusco).

Rentré au pays après un séjour de plus de trois mois en Afrique du Sud pour raisons de santé, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), l’Abbé Apollinaire Malumalu, avait animé un point de presse le mercredi 15 avril au cours duquel il affirmait que les élections auront bel et bien lieu selon le calendrier électoral global publié le 12 février 2015.

En Afrique du Sud, il a subi une intervention chirurgicale. Ce jour-là, le prêtre qui avait paru devant les journalistes en new-look en képi, communément appelé « munyere », a rassuré plus d’un sur sa santé, qui s’améliore.

Le président de la Ceni a appelé les acteurs politiques congolais à s’impliquer dans le processus électoral, à se préparer déjà aux échéances électorales au lieu de se laisser distraire.

Concernant le financement des élections, il a indiqué que la Ceni a établi avec le gouvernement un plan de décaissement, lequel plan est en discussions approfondies avec les experts du Gouvernement de la République. « Les élections coûtent chères dans notre pays notamment du fait du manque des infrastructures de base. Ce qui exige une grande logistique opérationnelle », a-t-il précisé.

S’exprimant sur le débat sur les propositions de modification ou d’ajustement du calendrier électoral comme cela est soutenu par quelques personnalités politiques, l’Abbé Malumalu s’est voulu formel en affirmant que «l’élaboration et la publication du calendrier est une prérogative exclusive de la Ceni ».

Cependant, hier dans la soirée, une rumeur courait pour dire que l’Abbé ApollinaireMalumalu serait retourné d’urgence en Afrique du Sud pour revoir son médecin traitant, sa santé se serait brusquement détériorée.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse