Processus électoral: La Ceni et AFRICA Femmes Performantes pour former les femmes de la province du Maniema

par -
0 976
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Vice-président de la CENI qu’accompagnait le Questeur, Madame Chantal Ngoyi Tshite, en charge du suivi du Cadre de Concertation « Genre et Elections», a reçu en audience la Présidente de Africa Femmes Performantes, Madame Paticia Secke. Celle-ci avait à sa suite quelques experts électoraux.

Les deux structures qui travaillent en synergie, vont encadrer les femmes candidates en vue de leur implication dans le processus électoral pour augmenter le score de la femme dans la province de Maniema, renseigne une dépêche de la Ceni publiée hier.

D’après la source, c’est dans le but de prendre contact avec les autorités de la CENI que Africa Femmes Performantes est venu présenter ses civilités aux membres du Bureau de la CENI avant la descente à Kindu, province qui n’a aucune femme élue lors des précédents scrutins.

« Si nous avons choisi la province du Maniema, c’est parce que depuis le début des cadres de concertation, la femme de Maniema avait lancé un cri d’alarme parce que depuis lors, la femme du Maniema n’est pas encore arrivée à briguer un mandat électif. Au jour d’aujourd’hui, il y a 75 femmes qui veulent se porter candidates aux les élections provinciales .Il était temps que nous puissions aller les encourager.Nous-nous sommes également interogées sur les facteurs endogènes et exogènes qui empêchaient la femme de briguer un mandat électif. C’est ce que nous allons découvrir ensemble avec les amis. En Effet, dans la vision politique managériale actuelle, vous voyez la présence du Vice-président, les questions du genre ne concernent pas que les femmes. Et à la CENI depuis que l’on a pris le règne de l’institution nous nous sommes donné comme obligation de pouvoir impulser la femme au niveau du processus électoral pour lui permettre de s’impliquer pleinement dans les affaires politiques et de pouvoir se positionner», a indiqué Mme. Chantal Ngoyi Tshite.

A en croire la Ceni, Mme. Fatouma RABBOUZ, d’origine marocaine, est une femme politique et consultante en Marketing électoral. Elle va former les femmes candidates. Sa mission consistera à identifier les défis et à les sensibiliser sur les enjeux de la participation de la femme aux prochains scrutins en adaptant des stratégies qui tiennent compte des spécificités locales. Pour Mme Fatouma, « la présence des femmes est très importante dans la prise des décisions. Les femmes doivent avoir confiance en elless et savoir comment adapter leur message par rapport à leur électorat ».

Auparavant la Présidente de Africa Femmes Performantes, Madame Patricia SECKE, a indiqué qu’en tant qu’elle est venue dans le cadre de l’accompagnement des femmes candidates dans le pays. « Nous sommes accompagnés de quelques experts (marocaine et camerounais) pour ce faire. Dans 30 ans l’Afrique sera ce qu’est la Chine aujourd’hui, c’est pourquoi nous avons besoin d’un bon leadership notamment de la femme. Les femmes doivent prendre conscience qu’elles ont un rôle à jouer dans la transformation du pays. Nous sommes là pour propulser le rayonnement de la femme candidate afin d’améliorer son leadership et gagner les élections ».

Cette activité sera organisée en partenariat avec ONU Femmes et le PNUD.

 

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse