Processus électoral en RDC: L’ONU réclame la loi sur la répartition des sièges

par -
0 527
Entretien hier entre Mamadou Diallo (à gauche) et Aubin Minaku/image RTGA
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Hier mardi 22 août 2017 dans la matinée, l’honorable président de l’Assemblée nationale a reçu en audience dans son cabinet de travail au Palais du peuple, M. Mamadou Diallo, le représentant adjoint du secrétaire général des Nations Unies en Rdc, également représentant résident du PNUD en Rdc et coordonnateur humanitaire. Au sortir de cet entretien, l’hôte d’Aubin Minaku Ndjalandjoko a confié à la presse que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la poursuite des concertations et des rencontres politiques de haut niveau entre la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilité au Congo (MONUSCO) et les responsables politiques congolais.

Les deux personnalités se sont ainsi entretenues autour de quelques sujets d’actualité. Et plus particulièrement, a indiqué l’émissaire onusien, sur les questions relatives à la mise en œuvre de l’Accord politique du 31 décembre 2016, notamment, par rapport à son volet de soutien aux élections.

Devant le premier des députés nationaux, ce haut-cadre de la Monusco s’est félicité, a-t-il affirmé, « des progrès importants qui ont été réalisés dans le cadre de l’enrôlement des électeurs ». A en croire M. Mamadou Diallo, à ce jour, la CENI avec l’accompagnement de la MONUSCO, a déjà réussi à enrôler près de 39,5 millions d’électeurs sur un total de 41 millions d’électeurs attendus. Ce qui représente environ 97 % de l’opération, a-t-il souligné.

« La CENI est confiante qu’avec le retour progressif de la sécurité dans les provinces du Kasaï et du Kasaï-central, et la mise en route de l’enrôlement dans ces deux provinces, elle va rapidement finaliser ce processus et avoir un fichier électoral crédible qui lui permettra de pouvoir préparer sereinement les élections », a déclaré le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations Unies en Rdc.

Mamadou Diallo dit donc avoir appelé l’attention du speaker de la Chambre basse du Parlement sur la nécessité pour l’auguste Assemblée nationale de la République démocratique du Congo qu’il dirige, de pouvoir, dès la session de septembre prochain, examiner et approuver rapidement les amendements à la Loi électorale portant répartition des sièges basée sur le nombre des électeurs enrôlés. Mais aussi, toute autre loi qui favoriserait le processus électoral, a-t-il fait savoir.

Aussi, M. Mamadou et Minaku se sont également entretenus sur les efforts en cours par rapport à la mise en place du Conseil national de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA) ainsi que de renforcement de son inclusivité. L’hôte onusien rassure qu’il a été informé du président de l’Assemblée nationale que sa chambre parlementaire examinera très rapidement, une fois qu’elle sera en session en septembre, la Loi organique portant création et fonctionnement du CNSA, avec la possibilité de pouvoir créer des conditions pour que cette institution devienne plus inclusive.

« Sur tous ces aspects, j’ai exprimé au président de l’Assemblée nationale notre satisfaction et j’ai réitéré l’engagement et le soutien de la MONUSCO à accompagner le Gouvernement pour pouvoir réaliser toutes ces activités et de nous préparer pour aller aux élections qui permettront au pays de conclure la phase de transition et de choisir les hommes et les femmes qui vont animer les institutions républicaines dans les prochaines années », a dit M. Mamadou Diallo.

Une réunion aujourd’hui à l’UA pour le soutien politique à la Rdc

Signalons en outre que juste après son entretien avec Aubin Minaku Ndjalandjoko, le représentant adjoint du secrétaire général de l’ONU en Rdc, également représentant résident du PNUD en Rdc et coordonnateur humanitaire, est allé en mission à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Ce, pour participer à la réunion du Conseil paix et sécurité de l’Union africaine qui se tient ce mercredi 23 août 2017. Le sujet de ces discussions, a-t-il annoncé, c’est le soutien au processus politique en RDC.

M. Mamadou est accompagné à ces assises, du représentant spécial du président de la Commission de l’Union africaine en Rdc, mais aussi d’un représentant du Gouvernement congolais. « Nous nous adresserons à ce Conseil et nous présenterons un peu les efforts en cours de la MONUSCO pour, non seulement accompagner le processus politique, mais aussi, soutenir les Forces armées de la Rdc (FARDC) dans le cadre de la lutte contre les forces négatives et autres groupes armés qui perturbent la quiétude des Congolais à l’Est du pays et dans les autres régions du pays», a-t-il expliqué.

Par ailleurs, il sied de signifier que cette haute personnalité onusienne en Rdc n’a pas caché sa satisfaction et a exprimé le plaisir et l’honneur que lui a fait le speaker de la Chambre basse du Parlement de la République par cette audience lui accordée.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse