Processus électoral en RDC: Le REA en appelle au dialogue postulant un consensus

par -
0 459
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A la lumière d’une note du REA, Réseau d’études électorales appliquées, il y a nécessité du dialogue autour d’un consensus vrai en Rd Congo. En effet, s’il est vrai que la démocratie électorale en RDC est un acquis constitutionnel, il n’en demeure pas moins vrai que cette démocratie s’entretient par des mécanismes techniques exigibles.

Ainsi, le REA note-t-il que l’observance des mécanismes techniques exigibles en matière électorale contribue à la réussite de tout processus conduisant à l’organisation des élections conformes au standard international.

Soucieux de construire l’équilibre national autour de l’avenir électoral de la RDC, le réseau rappelle aux forces vives de la Nation la nécessité d’œuvrer pour le dialogue postulant un consensus vrai autour du processus électoral en RDC ; et fait observer que la redynamisation du processus électoral en cours en RDC passe par la requalification technique et objective des termes en débat face à la question du fichier électoral congolais.

C’est pour cette raison que le REA soutient que le dialogue autour du processus électoral en Rdc devrait être un lieu de la réflexion diagnostique, de la réflexion suggestive, et de la réflexion prospective. D’où la nécessité pour les participants à ces assises d’avoir des cahiers des charges bien affutés pour toutes fins utiles, et ainsi on éviterait à la Nation congolaise la routine de la médiocrité qui retarde toujours son décollage qualitatif;

Dans cette perspective, il salue la mise en place du Comité de Suivi du Fichier Electoral en RDC (CSFE) par les Experts membres du Comité Ad Hoc d’Audit International du fichier électoral de la RDC, Comité de Suivi dont le REA est partie prenante.

Le fichier électoral au menu

Le REA qui a accueilli avec satisfaction l’annonce par le Chef de l’Etat de la tenue du dialogue Politique National Inclusif autour des élections, apprécie à sa juste valeur la volonté politique manifestée pour la mise en place d’un Comité préparatoire devant régler tous les aspects liés à l’organisation dudit dialogue.

Toutefois, le Réseau estime que l’Agenda du dialogue autour du processus électoral en RDC, devrait aborder notamment les questions relatives au fichier électoral : l’enjeu ici est lié à la constitution d’un fichier électoral de qualité touchant à l’inclusivité, l’exhaustivité et l’exactitude; la réforme électorale face aux aléas enregistrés tout au long des cycles électoraux de 2006 et 2011, ainsi que du processus électoral en cours, où il y a lieu de promouvoir une réflexion prospective dans l’optique de cerner les contours pertinents d’un système électoral opérationnel qui tient compte, d’une part, de l’exception culturelle du peuple congolais, et d’autre part, de la capacité budgétaire réelle de la RDC ; la programmation des élections à organiser au regard des contraintes constitutionnelle, budgétaire, et logistique ; la responsabilité de la classe politique dans l’ applicabilité des résolutions issues du dialogue électoral; à l’acceptation par tous de la vérité des urnes ; et aux coulisses de la réconciliation nationale.

Que chacun mette la main à la pâte

Par la suite, le REA invite le Monde universitaire, assumant avec responsabilité sa fonction de conscience critique de la société, à adhérer avec des propositions concrètes et pertinentes, au mécanisme institué par lui pour le suivi du processus électoral en RDC et du dialogue projeté autour de ce processus.

Il encourage davantage les Confessions religieuses, la Classe politique, les organisations de la société civile, les masses populaires, et la Communauté Internationale à servir lucidement la cause du processus électoral de la RDC. Ils devront apporter leur expertise au bénéfice du processus électoral congolais, en émettant des réflexions évaluative, suggestive et prospective de qualité. Ce, afin d’aider la Nation congolaise à booster avec professionnalisme et responsabilité technique sa gouvernance électorale.

Au demeurant, le REA, pour le besoin de la pédagogie opérationnelle, indique que la programmation douce sous – entend le rejet passionné et déloyal du dialogue électoral annoncé. Dans le contexte du dialogue annoncé, le consensus vrai sous – entend un accord entre les acteurs en présence sur les repères techniques en matière électorale; le suicide de la démocratie électorale sous – entend la non observance substantielle des repères techniques en matière électorale; le processus électoral sous – entend une programmation sur le long terme de l’ensemble des opérations nécessaires au bon déroulement des élections, opérations dont le fichier électoral est l’élément central.

(Emmanuel Badibanga)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse