Processus électoral en Rdc: Le CNSA appelle les parties à privilégier l’intérêt de la nation

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

De plus en plus, le processus électoral devient irréversible et les parties prenantes n’ont plus d’autre choix que de s’y préparer, et de convaincre, dans quelques jours l’électorat, lors de la campagne électorale, à voter pour eux. Et ce, pendant que certains candidats présidents de la République ont fait de la machine à voter leur seul discours de campagne.

Réunis hier à Kinshasa, Martin Fayulu, Théodore Ngoy, Marie-Josée Ifoku, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, Sylvain Masheke, Seth Kikuni, Radjabho Tebabho Soborabo, Joseph Mba Muluta, et Freddy Matungulu ont fait une déclaration dans laquelle ils rejettent toujours l’usage de la machine à voter, demandent la radiation des électeurs sans empreintes dans le fichier électoral, et exigent la présence de leurs représentants pour veiller au processus de l’impression des bulletins de vote et au déroulement du scrutin jusqu’à la publication des résultats. Allant des préalables à préalables, ils prouvent à la face du monde qu’ils ne se sont jamais préparés pour aller aux élections. Voilà pourquoi, le Conseil national de suivi de l’Accord de la Saint-Sylvestre qui s’est enfin rendu compte de l’évidence, mieux du comportement de ces candidats présidents de la République, ne pouvait  agir autrement qu’en mobilisant les uns et les autres.

C’est dans cette optique qu’il s’est tenu au siège du Conseil National du suivi de l’Accord  de la Saint-Sylvestre (Cnsa) ce jeudi 18 octobre 2018, la séance plénière de cette institution d’appui à la démocratie.  Le président Joseph Olengankoyi a fait rapport aux membres de la plénière sur l’évolution des réunions de concertation initiées par le bureau.

Prenant acte de ce rapport, la plénière a, en outre, demandé la poursuite de cette initiative. Par ailleurs, le CNSA a appelé, dans son communiqué de presse lu par son Rapporteur Valentin Vangi, toutes les parties prenantes impliquées au processus électoral, ainsi qu’à la population congolaise à privilégier la paix et l’intérêt supérieur de la nation pour l’aboutissement paisible des échéances électorales. Il note que cette structure s’est engagée en toute responsabilité, pour l’application stricte de l’Accord 31 décembre 2016.

Aussi les membres de la plénière ont-ils été informé par le président, de la notification de l’arrêt de la Cour constitutionnelle sur la loi portant fonctionnement et organisation du Conseil National du Suivi de l’Accord, présidé par Joseph Olengankoyi.

Soulignons que lors de sa réunion du 16 octobre dernier, le Conseil des ministres a été informé de la réception le 6 octobre par le Président de la CENI de 20 containers de machines à voter, de la destruction de quelques matériels des cycles électoraux de 2006 et 2011 afin de désengorger ses installations et de la poursuite sans désemparer par la Centrale électorale de la campagne de sensibilisation sur l’utilisation des machines à voter.

A ce sujet, il convient de signaler quelques tentatives isolées de perturbation des préparatifs du processus électoral qui ont été signalées notamment en territoire de Nyuzu, dans le Tanganyika et sur la Route Nationale 04, près de Kisangani en province de la Tshopo. Le Conseil a approuvé les mesures prises par les services relevant du Ministère de l’Intérieur et Sécurité, pour les réprimer et y remédier efficacement.

Onassis Mutombo

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse