Processus électoral en RDC: La CENCO se réjouit du respect du calendrier électoral

par -
0 303
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Secrétaire général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), l’Abbé Donatien Nshole était hier jeudi 24 mai devant la presse nationale et internationale. Il était question pour Nshole de donner le point de vue des évêques de l’Eglise catholique sur l’avancement du processus électoral en République Démocratique du Congo et faire une analyse sur la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016 signé à la Saint-Sylvestre. Pour ce dernier point, le Secrétaire général de la CENCO a martelé beaucoup plus sur les manifestations publiques et la décrispation politique en son point sur les cas emblématiques. Quant au financement des élections prévues pour décembre 2018, la CENCO responsabilise le gouvernement de la République qui affirme jusque-là avoir le maximum des moyens pour le faire seul. Et concernant la liste des partis et regroupements politiques publiée par le VPM Mova Sakanyi, les évêques crient à la violation des dispositions pertinentes de l’Accord du 31 décembre 2016.

Dans son communiqué rendu public et intitulé « appel à la responsabilité », la CENCO         affirme sa réjouissance quant au respect jusque-là de grandes étapes du calendrier électoral publié par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) le 7 novembre 2017. Ce, à un mois du dépôt des candidatures pour la députation provinciale et à deux mois du dépôt des candidatures pour la députation nationale et la présidence de la République.

A cet effet, les évêques saluent les déclarations de la CENI et du Gouvernement de la République rassurant la tenue des trois scrutins (présidentiel, législatif national et provincial) le 23 décembre 2018. Mais quant à la mise en œuvre de certaines dispositions de l’Accord du 31 décembre, l’Eglise se dit très préoccupée par l’inertie constatée quant à ce.

Elle pense que ces dispositions sont considérées comme des préalables nécessaires à la bonne organisation des élections, s’insurgeant ainsi contre les déclarations de certains acteurs politiques qui s’éloignent davantage de la Constitution et de l’Accord de la Saint Sylvestre, unique feuille de route pour sortir pacifiquement le pays de la crise.

Ainsi dans la perspective de sa mission prophétique, la CENCO appelle les politiques à un sens élevé de responsabilité pour ne pas manquer ce rendez-vous historique salutaire pour la RDC.

Décrispation politique, la CENCO toujours dans sa soif

Abordant le point sur la décrispation politique, les évêques qui d’une part reconnaissent des efforts fournis, restent très insatisfaits tant que les cas emblématiques explicitement signalés dans l’Accord du 31 décembre 2016 ne sont pas pris en compte par les gouvernants. Pour ce faire, ils rappellent la nécessité de tenir des élections crédibles, transparentes et inclusives pour la stabilité du pays.

Et quant aux libertés de manifestations publiques, droit reconnu au peuple congolais par la Constitution, la CENCO ne veut pas qu’elles deviennent un cadeau que les autorités du pays donnent à qui elles veulent, quand elles le veulent et comme elles veulent. Tout en saluant la levée du décret interdisant les manifestations publiques, les évêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo veulent que cette décision soit appliquée sur toute l’étendue de la République, afin de créer un climat favorable à la préparation des scrutins.

Mova a violé l’accord !

Parlant de la publication de la liste des Partis et Regroupements politiques par le Vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, et qui se trouve déjà dans le Journal Officiel depuis le vendredi 11 mai 2018, les clergés catholiques pensent qu’il s’agit d’une violation de quelques dispositions pertinentes de l’Accord du 31 décembre, notamment dans ses points 4 et 9 du chapitre V. Ici, pour Donatien Nshole qui lisait le communiqué de la CENCO, les parties prenantes interdisent au ministre de l’Intérieur d’arbitrer les conflits internes des partis politiques qui relèvent des cours et tribunaux et demandent que les formations politiques qui font l’objet de dédoublement soient rétablies dans leur situation d’avant le dédoublement. Ainsi, l’Eglise sollicite une correction de la liste afin d’apaiser les Partis et le Regroupements lésés.

Quant à la machine à voter, l’Eglise note une division au sein de l’opinion quant à son utilisation. Elle pense par ailleurs que cette division ne rassure pas la tenue des scrutins dans les bonnes conditions. Pour cela, elle souhaite vivement que les travaux de la certification de ces machines qui devraient être faits avec l’appui de la Grande Bretagne puissent être conclus avant la fin du mois de juillet, pour qu’en cas de renonciation éventuelle à cette machine, la CENI soit en mesure de s’employer pour l’impression des bulletins de vote tel que prévu dans le calendrier électoral (cf. lignes n038, 39 et 40).

L’enrôlement des Congolais de l’étranger est une nécessité

Le communiqué des évêques n’oublie pas l’enrôlement des Congolais de l’étranger. A ce sujet, la CENCO demande à la CENI et à l’Assemblée Nationale d’assumer à temps leurs responsabilités respectives (techniques ou législatives) à propos de cette opération. Ce, afin d’éviter que cela devienne une raison pour justifier un énième report.

Toujours dans le cadre du processus électoral, l’Eglise déplore le fait que le plan de décaissement des fonds pour l’organisation des élections ne suit pas le rythme convenu entre la CENI et le Gouvernement.

« Le Peuple Congolais a pris acte de la déclaration solennelle de ce dernier de disposer des moyens nécessaires pour financer seul les élections. Les raisons financières ne devraient donc pas être évoquées pour justifier un éventuel report des élections », souligne Donatien Nshole.

Enfin, les évêques pensent que les propos sur un éventuel autre mandat du chef de l’Etat est une émanation de certains acteurs politiques, et non du Chef de l’Etat qui ne gagnera pas à être responsable de l’embrasement du pays.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse