Processus électoral en RD Congo: Le CNC aligne ses candidats sur 95% des circonscriptions électorales

par -
0 666
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les candidatures au sein des partis politiques ont été réceptionnées et traitées dans différents états-majors des partis politiques. C’est le cas du Congrès National Congolais (CNC) qui, en moins de 4 ans d’existence, ce parti politique cher au député national Pius Muabilu Mbayu Mukala affiche déjà ses ambitions. Il occupe 95% du territoire national et se positionne parmi le top 5 des partis susceptibles d’avoir les sièges électoraux. C’est du moins ce qui ressort du Rapport de la commission ad hoc mise en place.

Aucune candidature n’a été renvoyée pour le compte du Congrès National Congolais sur l’étendue de la République Démocratique du Congo. Sinon, c’est du moins ce qui ressort du Rapport de la Commission ad hoc en charge des élections de ce parti politique membre de la Majorité présidentielle.

Il faut dire que la journée d’hier mardi 16 juin 2015,

En effet, le Bureau politique du CNC a tenu sa réunion de restitution du Rapport de ladite commission, relatives aux activités entreprises par elle, à la sélection et au dépôt des candidatures à la députation provinciale. C’était hier au siège de ce parti, dans la commune de Limete. C’est par sa lettre n° 015/BP/01/PN/03-15 du 24 mars 2015, que l’honorable Président national Pius Muabilu Mbayu Mukala a crée la dite commission. Celle-ci composée de 7 personnes dont Me Paul Nayaba (Président), M. Freddy Impote (Vice-président), M. Léopold Muyembe (Secrétaire), Me Mechaude Kumuangana (Secrétaire-rapporteur), MM. Guy Bernard Nkwembe, Gyslain Makila et Gaby Oyons (membres).

Cette Commission ad hoc avait pour mission de procéder à la réception et à l’examen des dossiers des candidats du parti à tous les niveaux des élections en République Démocratique du Congo. Elle a tenu même tard dans la nuit des rencontres pour qu’aucune candidature ne soit écartée par inadvertance.

De la réception et du traitement des dossiers

La commission qui a fait la restitution du rapport de la mission lui confiée recevait à longueur des journées les dossiers lui présentés par les candidats à la députation provinciale du Congrès National Congolais. « Signalons d’avance que c’est dans le souci de capitaliser les chances de réussite que notre cher parti… nous avons mis sur les listes respectives desquelles le CNC a aligné également les siens », a dit le Président de ladite commission. Il faut dire que le travail de réception des dossiers était suivi de la vérification de la conformité des pièces de chaque dossier conformément à la loi électorale et aux exigences de la Commission Electorale Nationale Indépendante à des conditions que devait remplir chacun des candidats à la députation provinciale en vue de la recevabilité de sa candidature.

Du dépôt et suivi des dossiers aux BRTC

Aux termes de la réception, l’examen et le traitement des dossiers des candidats à la députation provinciale, les membres de la commission avaient pour mission de les déposer auprès des divers Bureau de Réception et de Traitements des Candidatures de la CENI, pour la ville de Kinshasa et assurant un suivi minutieux auprès des fédéraux des provinces à qui cette tâche était confiée. « Tous les responsables et mandataires des partis politiques voulaient à tout prix être reçus les premiers et la tâche n’était pas facile. En effet, en file indienne et débout pendant plusieurs heures et même jusque plus tard dans la soirée, et sans parfois être reçus, les membres de la Commission, mandataires du CNC s’activaient avec abnégation et sacrifice », a insisté le Président de la Commission, Me Paul Nayaba, qui a ajouté que le dépôt des candidatures auprès des BRTC se déroulait par un examen et une analyse minutieuse des pièces des dossiers par les juristes vérificateurs de la CENI affectés à cette tâche.

Bilan des travaux de la commission

La commission ad hoc du Congrès National Congolais est fière de dire aux membres du bureau politique du parti que le bilan des activités par elle menées est positif. « En effet, sur un total de 189 circonscriptions électorales pour l’ensemble du territoire national, la commission a réussi à aligner 95% des circonscriptions électorales », mentionne le Président de la commission.

Bref, le bilan très positif, la balle reste dans le camp des potentiels candidats qui doivent intérioriser l’enseignement de son Président national pour fidéliser les électeurs. Comportement qui dénote de la bonne manière, de la courtoisie entre voisin. Sinon, la commission ad hoc n’a pas oublié la dimension genre au sein de son parti. Rien que pour le cas de la Ville province de Kinshasa, elle a aligné au moins 7 candidates titulaires sans compter les suppléantes. La bataille électorale est lancée, c’est aux candidats de faire le gros du travail.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse