Processus électoral en danger Deux commandos burkinabè et sénégalais dans le filet de la PNC

par -
0 917
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

S’il est bien parti, dit-on,  les processus électoral est malheureusement en danger. Les services des renseignements ainsi que la Police nationale congolaise (PNC) ont mis la main hier, sur une trentaine de terroristes destructeurs d’origine sénégalaise et burkinabè, dotés d’armes et chargés d’une  mission suicide : embraser les institutions de la République * Quand les Africains se lèvent contre les Africains, l’on est en droit de se poser la question de savoir qui est le cerveau de ce réseau criminel ?  Qui en sont les tireurs de ficelles ? quel est l’état de relations bi et multilatérales entre la Rdc et les pays ci-haut cités,… et appeler la justice congolaise à agir de manière draconienne pour mettre fin à l’aventure

L a Police nationale congo laise a mis la main hier di manche 15 mars 2015 sur un réseau criminel. Il s’agit des terroristes destructeurs venus du Burkina Faso et du Sénégal.

Qui sont-ils ? Selon les premières informa-tions, ces terroristes sont ve-nus en mission suicide à Kins-hasa : embraser les institutions de la République dont essen-tiellement le Parlement. Mais, au-delà des institutions, ils ont révélé en outre s’en prendre aux pressentis candidats en lice, à quelque niveau que ce soit ; ce qui poussera à coup sûr au boycott pur et simple des échéances électorales.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse